La référence des professionnels
des communications et du design

Des géants du commerce de détail s'attaquent au paiement mobile

Accédez au site du MCX

Walmart, Best Buy, Target, Lowe's, CVS et 7-Eleven viennent de créer Merchant Customer Exchange (MCX), un regroupement consacré à l'amélioration du commerce et du paiement mobile; deux experts commentent.

Avec une application actuellement en développement et qui sera proposée pour presque tous les téléphones intelligents, le focus initial du MCX est d'offrir aux détaillants une solution mobile capable d'intégrer de façon fluide une large gamme d'offres, de promotions et de programmes au détail. «MCX va exploiter la technologie mobile pour présenter aux consommateurs une expérience de magasinage plus rapide et pratique, tout en éliminant des coûts inutiles pour les parties prenantes», explique Mike Cook, vice-président, corporation, et trésorier adjoint de WalMart.

«Il y a beaucoup de frustration du côté des détaillants par rapport aux frais de transaction imposés par les entreprises de cartes de crédit. En lançant leur propre solution de paiement mobile, on comprend évidemment que cette manoeuvre leur permettra de s'affranchir de ces frais et d'ainsi économiser d'importantes sommes, explique Malik Yacoubi, vice-président, marketing mobile, de Cossette. Par ailleurs, en s'intégrant directement dans les appareils mobiles de leurs clients, les détaillants mettent la main sur une foule de données personnelles qu'ils pourront accumuler à leur propres fins, mais aussi potentiellement monétiser auprès de leurs fournisseurs. Cela permet aussi de créer de nouveaux canaux de communication un à un qui pourront être utilisés à des fins promotionnelles.»  

Pour Dominic Gagnon, président de l'agence Piranha, qui se spécialise en mobilité, 2013 s'annonce d'ailleurs comme l'«Année» du paiement mobile. «Après l'association de Square et de Starbucks, qui ont lancé leur solution de paiement mobile, le MCX confirme tout l'intérêt de l'industrie du commerce au détail pour ce créneau, ce qui ne devrait qu'être renforcé par l'avènement prévu des appareils munis de la technologie NFC. Le paiement mobile permet de contrôler le cycle d'achat et de cumuler des données, mais aussi d'intégrer directement auprès du consommateur des cartes de fidélité et d'autres programmes du genre. On se dirige clairement vers un commerce de plus en plus personnalisé et vers le paiement sans contact, et la mobilité devient un enjeu crucial.»

Pourtant, selon Dominique Gagnon, si le développement du paiement mobile s'accélère chez les Américains, il peine à se mettre en marche au Québec. «Certains détaillants ont lancé des applications mobiles, mais elles se limitent généralement à fournir de l'information. Le potentiel de la mobilité reste donc très peu exploité.»

comments powered by Disqus