La référence des professionnels
des communications et du design

La démesure des JO 2012 en quelques chiffres

Des milliards de dollars en commandites, des centaines de millions de tweets et des cotes d'écoute records: retour en chiffres sur quelques faits saillants des Jeux olympiques de Londres.

Cotes d'écoute au Canada, Londres éclipse Pékin - En date du 11 août, soit le jour précédant la cérémonie de clôture des Jeux, 31,5 millions de Canadiens (soit 94% de la population) avaient regardé au moins une partie de la couverture olympique présentée sur les chaînes du Consortium médiatique canadien de diffusion olympique, selon Bell. D'ailleurs, toujours selon Bell, ces cotes d'écoute auraient grandement surpassé celles des Jeux de Pékin, avec une augmentation avoisinant 81%. La plus grande portée a été atteinte lors du jour 10, avec 22 millions de téléspectateurs, ce qui s'explique principalement par la diffusion de la demie-finale de soccer féminin opposant le Canada aux États-Unis. Les plateformes numériques du Consortium ont quant à elles reçu 30,3 millions de visites, et leurs pages ont été vues 187 millions de fois. Les visiteurs y ont regardé 21 millions de vidéos, pour un total de 3 millions d'heures de visionnement.

Budgets commandites, les chiffres officiels - Selon les chiffres officiels, le Comité international olympique a conclu des accords avec 11 grands partenaires mondiaux, dont Coca-Cola, Samsung, Visa, General Electric, McDonald's et Procter & Gamble, pour un montant total de 779 millions d'euros sur quatre ans (2009-2012). De son côté, le Comité d'organisation des Jeux de Londres a fait de même avec une quarantaine de sociétés, dont Adidas, EDF et British Airways, pour un montant de 894 millions d'euros. Les droits de télévision ont quant à eux été évalués à 3,2 milliards d'euros sur quatre ans. 

Les athlètes et Twitter - Les Olympiques 2012 se sont aussi grandement vécus par Twitter et d'autres médias sociaux. Selon la plateforme de microblogging, il y a eu sur les 16 jours de l'événement plus de 150 millions de tweets à propos des Jeux. Au moment de la victoire d'Usain Bolt aux 200 mètres, on a même atteint les 80 000 tweets par minute, un sommet pour l'événement, et lors de sa victoire aux 100 mètres, on a enregistré plus 74 000 tweets à la minute. C'est d'ailleurs ce dernier qui a le plus fait parler de lui sur Twitter au cours des compétitions, suivi du nageur américain Michael Phelps et du plongeur britannique Tom Daley. Toujours selon Twitter, les 10 olympiens qui ont le plus fait parler d'eux pendant les Jeux ont tous généré plus d'un million de tweets chacun.

Les marques et les médias sociaux - Du côté des marques et des médias sociaux, la firme Unruly Media, qui a conçu un tableau des publicités officielles des Olympiques les plus partagées sur Facebook, Twitter et dans la blogosphère, a placé au premier rang la publicité Best Job de Procter & Gamble, avec plus de 2,130 millions de partages (elle a par ailleurs généré 13 millions de visionnements sur YouTube). La publicité Team GB Don't Stop Me Now, d'Adidas, conçue par Sid Lee, vient au deuxième rang, avec 143 387 partages (397 690 visionnements sur YouTube), suivie de Raising an Olympian de P&G, qui en compte 131 238 (2 213 792 sur YouTube). Fait à souligner, la publicité Best Job a été mise en ligne le 12 avril dernier, Raising an Olympian le 26 juillet et la publicité d'Adidas le 12 août.

comments powered by Disqus