La référence des professionnels
des communications et du design

Cossette lève le voile sur son Lab

Secret bien gardé depuis plus d'un an, le Cossette Lab accueille entre autres un incubateur pour les entreprises en démarrage; Infopresse s'entretient avec Mélanie Dunn, vice-présidente exécutive et directrice générale de Cossette Montréal, et Lionel Pardin, responsable de l'innovation de l'agence.

Comment est venue l'idée de créer chez Cossette un incubateur pour les entreprises en démarrage?
MD: En fait, l'incubateur s'inscrit dans une stratégie beaucoup plus large. Il y a environ un an et demi, nous avons lancé un ensemble d'initiatives regroupées sous ce que nous avons appelé le Cossette Lab. C'est une entité au sein de l'agence qui touche environ 12 territoires de recherche et qui s'organise autour de quatre principaux pôles: création de partenariats stratégiques avec des institutions comme des universités, ou encore avec des entreprises de secteurs-clés, comme Google ou Facebook; hébergement d'entreprises en démarrage sous notre toit; développement de notre Observatoire marketing, en partenariat avec l'Université de Sherbrooke; et tenue d'événements en lien avec le secteur de la technologie ou de l'innovation.

Pourquoi l'avoir mis sur pied?
MD: Il nous permet de tester des technologies pour nos clients en mode laboratoire, ce qui nécessite moins d'investissement et de risque. Il nous permet également de créer des prototypes pour nos clients et de produire des livres blancs, comme les Mobindex, et autres ressources en lien avec notre service de recherche et développement pour contribuer à l'avancement des connaissances dans l'industrie. Par ailleurs, cela peut également nous mener à des acquisitions, comme celle de Top Voice, réalisée il y a quelques semaines, à des participations dans des entreprises ou à des alliances stratégiques, comme celle avec SweetIQ, spécialisée en recherche géolocalisée.

Comment se compose l'équipe derrière le Cossette Lab?
LP: Nous avons une équipe multidisciplinaire d'environ 10 personnes. Ce ne sont pas des gens qui travaillent à temps plein pour ces initiatives, mais des employés à qui nous avons dégagé un peu de temps. De cette façon, nous obtenons davantage de talents diversifiés, mais aussi des équipes connectées sur la réalité de nos clients et qui font le pont entre les deux. Nous ne voulions pas développer des initiatives en vase clos. D'ailleurs, c'est quand on croise les comptes et les technologies que nos initiatives sont le plus intéressantes. Dès que nous faisons une découverte, nous regardons toujours à quel client elle peut convenir, puis nous développons rapidement des prototypes pour exposer les possibilités qui en découlent. Cette façon d'agir permet de gagner beaucoup de temps et de réduire les risques.

Qu'est-ce qui a motivé ces nouveaux développements?
Nous avons mis de l'avant, au fil des années, plusieurs initiatives ponctuelles par rapport aux nouvelles technologies et à l'innovation, et nous avons souhaité quelque chose de plus structuré. Cela représente des investissements considérables de notre part, environ 500 000$ par année, mais il y a un grand bénéfice en retour. Pour l'avancement de nos connaissances et pour nos clients. Puisque nous prenons des risques et que nous travaillons pour des technologies incertaines, une partie de nos investissements sont aussi reconnus, notamment au chapitre de la Recherche Scientifique et Développement Expérimental (RSDE) et du Crédits Développement des Affaires Électroniques (CDAE).

Quel est l'avantage pour une entreprise en démarrage de venir s'installer chez vous?
LP: Le loyer est pratiquement gratuit. Donc, elle profite d'abord d'un espace à moindre frais. Mais ce qui est encore plus intéressant pour elles, c'est d'avoir un accès privilégié aux clients de Cossette.
MD: Ce que nous souhaitons créer, c'est surtout un échange de services où nous essayons de trouver des situations gagnantes pour les deux parties. Nous n'exigeons pas de résultats, mais privilégions surtout les échanges de réflexion, de connaissances et d'intelligence d'affaires. D'ailleurs, nous ouvrons nos portes à de nouveaux candidats pour 2013.

comments powered by Disqus