La référence des professionnels
des communications et du design

La gestion de crise expliquée

Guy Versailles, président de Versailles communication
Guillaume Brunet, associé de Substance stratégies
Benoit Gignac, consultant en affaires publiques
Carole Lavallée, consultante en affaires publiques
Pierre Gince, président de Direction Communications stratégiques

Pierre Gince, Benoit Gignac, Guy Versailles, Guillaume Brunet et Carole Lavallée animeront, dans le cadre du Campus Infopresse, un stage sur la gestion de crise; Infopresse s'est entretenu à ce sujet avec le président de Direction communications stratégiques.

Vous dites qu'il est indispensable pour une entreprise de se munir d'un plan de gestion de crise. Pour quelles raisons?
Parce que, aujourd'hui, plus personne ne peut se permettre d'improviser. Et parce que toute organisation, grande, moyenne ou petite, a le devoir de protéger sa réputation. Les organisations de toutes les tailles qui prennent la peine de réfléchir et de se préparer pour éviter les crises parviennent à en éviter. Cela n'empêche pas des drames et des crises de toutes les sortes de se produire. Cependant, il faut définir ce qu'est réellement une crise, car certains pensent qu'ils sont en crise 365 jours par année. C'est d'ailleurs un des points que nous expliquerons lors du stage. Nous indiquerons aussi qu'un des éléments fondamentaux pour éviter une crise, c'est la communication interne puisque des gens de bonne foi peuvent prendre une décision qui tombe sous le sens, mais qui aura des impacts sur les autres activités de l'organisation et, ultimement, déclenchera une crise.

Quels sont les volets incontournables d'un tel plan?
Il y a bien sûr la planification et les relations de presse avec les médias traditionnels et sociaux (notre formation sera donnée en plein coeur d'une campagne électorale dans laquelle on peut d'ailleurs déjà voir des bons et des mauvais coups sur ces plateformes des candidats, des partis et des citoyens). Il y a aussi la place du leadership des communications dans la planification d'une organisation, notamment lors d'une crise et de l'évaluation. Nous abordons donc cinq grands secteurs avec autant de personnes spécialisées dans chacun d'eux.

Qui doit suivre ce type de formation?
Mes collègues et moi souhaitons qu'il y ait des communicateurs, mais aussi des non communicateurs. J'aimerais y voir des vice-présidents, finances, des présidents de PME, des vice-présidents de grandes entreprises qui ont tous des notions de gestions de crise et qui veulent les remettre en question et le revoir. On ne gère plus les crises comme il y a cinq ans.

Pour plus d'information et pour vous inscrire, consultez le site du Campus Infopresse.

comments powered by Disqus