La référence des professionnels
des communications et du design

Sensations fortes

Alexa Lavergne, 29 ans, productrice de Boombox

Infopresse propose des portraits de jeunes professionnels de l'industrie à surveiller: cette semaine, focus sur Alexa Lavergne, 29 ans, productrice de Boombox.

Sportive depuis son enfance, c'est à l'adolescence qu'Alexa Lavergne a découvert sa passion pour les sports extrêmes, en travaillant pour des boutiques de planches à neige et à roulettes, dont S3, à Trois-Rivières, où elle était responsable de tout le volet féminin à seulement 18 ans. Cela l'a amenée à être représentante pour des marques du milieu telles que NFA, Spy et Zoo York. « J'oeuvrais déjà dans l'industrie à l'époque, mais dans un autre aspect de la chaîne!», explique celle devenue productrice de Boombox, une boîte de St-Sauveur spécialisée dans la production de contenus en direct pour des événements de sports extrêmes. Avant d'y arriver, elle a commencé chez Sid Lee (Diesel à l'époque) en 2006, après l'obtention d'un baccalauréat en commerce et d'une spécialisation en finance à l'Université Concordia. Elle y est restée durant deux ans et demi, travaillant notamment auprès d'Adidas. «Je faisais partie de l'équipe présente dès le départ de l'aventure, avant l'obtention du compte mondial. C'était le chaos, nous étions deux personnes au service-conseil pour une trentaine de créatifs!», se rappelle-t-elle. Voulant essayer de nouvelles expériences, elle s'est ensuite jointe à la firme de postproduction Buzz Image, pour s'occuper du volet marketing, avant d'arriver chez Boombox. Elle y gère et organise la production événementielle, télé, vidéo et webcast d'événements comme le Red Bull Crashed Ice et la compétition internationale de planche à neige Ride Shakedown. Parmi une longue liste de clients, la productrice a notamment collaboré avec Red Bull, les jeux X Games et les Jeux olympiques de Vancouver. Son travail l'amène d'ailleurs à parcourir bon nombre d'événements et de compétitions dans le monde - Dubaï, Californie, Munich, Madrid, Istanbul, Sydney -, un aspect de son boulot qu'elle apprécie particulièrement! Et depuis peu, Alexa Lavergne s'adonne aussi à la réalisation, un volet, dit-elle, qu'elle a acquis assez naturellement et pour lequel elle montre plusieurs aptitudes.

Retrouvez cette chronique dans le plus récent numéro du magazine Infopresse, actuellement en kiosque. 

comments powered by Disqus