La référence des professionnels
des communications et du design

Prendre l'initiative

Rafik Belmesk, planificateur stratégique de Lg2 et cofondateur de Young Glory. Photo: Anne Bergeron

Infopresse propose des portraits de jeunes professionnels de l'industrie à surveiller: cette semaine, focus sur Rafik Belmesk, 26 ans, planificateur stratégique de Lg2 et cofondateur de Young Glory.

Rafik Belmesk a obtenu son premier emploi dans l'industrie en osant aborder Ignacio Oreamuno de la communauté/publication pour les créatifs Ihaveanidea (récemment nommé directeur de l'organisation Art Directors Club), à la suite d'une conférence donnée dans le cadre d'une Journée Infopresse. «Je lui ai tout bonnement demandé s'il avait un boulot pour moi!» Un travail non, mais un stage oui, qu'il a réalisé en même temps que la fin de ses études, puis qui lui a permis d'être embauché. Durant cette période, il a touché un peu à tout (contenu, idéation, développement, stratégie, etc.), participant entre autres au développement de Giant Hydra, un outil de collaboration en ligne pour les agences, ainsi qu'au lancement du concours des prix Tomorrow. Par ailleurs, lors de séjours en Asie visant à dénicher des contacts pour Ihaveanidea, il a rencontré Brendan Graham, de l'agence Soap Creative de Sydney, avec qui il a lancé le concours Young Glory, en parallèle à leur travail respectif il y a un an. «Je ne suis pas du genre à "niaiser". Si j'ai une bonne idée, je la concrétise, car une idée qui demeure au stade d'idée ne vaut rien.» Tous les deux désiraient organiser un concours qui récompenserait la constance créative. «C'est facile d'avoir un bon flash, mais d'en avoir constamment, c'est autre chose!» Chaque mois, pendant huit mois, un directeur de création a donné un brief auquel les participants avaient un mois pour répondre. De grandes pointures de la pub ont proposé des briefs pour cette première édition, dont Rei Inamoto (Akqa), Gav Gordon-Rogers (Wieden+Kennedy) et Nick Law (R/GA). «Chaque agence a son propre processus de recrutement, et les créatifs doivent postuler à une multitude de programmes s'ils veulent les intégrer. Mon objectif serait que tout ce monde passe par Young Glory et que ça devienne une plateforme de recrutement internationale.» Rafik Belmesk oeuvre aussi depuis un an chez Lg2 à titre de planificateur stratégique, spécialisé en web et en interactif. Il travaille essentiellement auprès de Bell, Desjardins, la SAAQ et La Cage aux sports. Selon lui, la créativité peut se décliner de plusieurs manières, tant dans la planification stratégique que la programmation ou la direction artistique, par exemple. «Richard Branson n'a sans doute jamais ouvert Photoshop, bien qu'il demeure un visionnaire super créatif!», dit-il.

Retrouvez cette chronique dans le plus récent numéro du magazine Infopresse, actuellement en kiosque.

comments powered by Disqus