La référence des professionnels
des communications et du design

Bouillon de culture

Prune Lieutuer, directrice, marketing et financement, de Mutek

Infopresse propose des portraits de jeunes professionnels de l'industrie à surveiller: cette semaine, focus sur Prune Lieutier, 28 ans, directrice, marketing et financement, de Mutek.

Prune Lieutier a connu un parcours atypique dans la musique et l'événementiel. Juriste au départ, elle a étudié à Paris, où elle a obtenu l'équivalent québécois d'une maîtrise en droit international public. Elle a d'abord travaillé en Inde pour l'Alliance française de Delhi en tant que coordonnatrice culturelle, puis a été stagiaire à l'Unesco, dans le programme de protection des biens culturels en cas de conflit armé. «Ça établissait le lien entre mes études en droit et mon intérêt pour la culture. En gros, je contribuais à faire passer le message, de ce qu'on peut ou ne peut pas faire en cas de conflit armé pour protéger le patrimoine culturel, lors d'assemblées avec des représentants militaires.» Son aventure a duré un an et demi. «J'avais envie de plus de surprises, de découvrir plein de choses et de voyager.» Elle a donc décidé de retourner aux études, puis s'est inscrite au Dess en gestion d'organismes culturels de HEC Montréal. À son arrivée, elle a suivi un stage auprès du producteur de spectacles Piknic Électronik, où elle a ensuite travaillé pendant deux ans, à titre de coordinatrice du développement stratégique, touchant entre autres au financement publique. Puisque l'organisation partageait le même bureau montréalais que Mutek, elle s'est mise à travailler aussi pour ce festival. Quand Mutek a bougé à la Société des arts technologiques, elle a joint l'équipe à titre de directrice, marketing et financement. Pour cet événement international de créativité numérique et de musiques électroniques, elle travaille essentiellement aux demandes de subventions et aux commandites. Comme l'organisation se trouve dans une grande période de développement stratégique, notamment à l'international, un de ses mandats est de développer des activités et de mettre en place une structure qui permettra à Mutek de devenir davantage une entreprise qu'un événement. En parallèle, Prune Lieutier monte le projet d'une petite maison d'édition, nommée Super Content, qui publiera des séries traitant de cinéma, de musique et de sexe. «J'exploiterai les sous-genres; ce qui m'intéresse, c'est la sous-communauté, comment les genres ont émergé et ce qu'ils ont apporté à la société.»

Retrouvez cette chronique dans le plus récent numéro du magazine Infopresse, actuellement en kiosque. 

comments powered by Disqus