La référence des professionnels
des communications et du design

L'École d'été MosaiC à Radio-Canada

Pour la première fois en quatre ans, l'École d'été en management de la création de MosaiC HEC Montréal s'est arrêtée à Radio-Canada.

Donnant le coup d'envoi à cette journée axée sur la créativité médiatique, Sylvain Lafrance, ancien vice-président des Services français de la société d'État et professeur à HEC Montréal, réfléchissait à voix haute: «Le contexte particulier de l'école d'été donne l'occasion à des organisations de se questionner sur leurs pratiques et de trouver les mots pour décrire un processus créatif qui, parfois, semble se produire spontanément.»

Directrice générale d'ARTV, Marie Côté atteste de la pertinence d'une telle réflexivité. Elle exploite la métaphore de «désobéissance assumée» pour décrire le rôle de son équipe. Dans le cadre du lancement de la chaîne Explora, c'est par la créativité, indique-t-elle, qu'on cherche à accroître les parts de Radio-Canada, évaluées à environ 10% du marché des chaînes spécialisées. La dirigeante reconnaît également la nécessité de réfléchir sur le processus de création lui-même afin d'éviter, comme le dit le comédien Marc Labrèche, d'avoir «l'impression d'être toujours en état de catastrophe, et non en état de création».

Historiquement, sous la gouverne de Sylvain Lafrance, la créativité, tirant profit de la fusion des services radio, télé et internet, a mené à la multiplication et à la diversification des plateformes et des dispositifs d'accès. Le personnel d'ARTV a été par exemple été mobilisé par l'agence Toxa lors de la production de flashmobs publicitaires. «J'adore voir mes employés danser comme ça avec nos fans», avoue Marie Côté.

Cette idée de désobéissance trouve écho chez DJ Champion, qui fait l'éloge de l'échec comme source de créativité. Le compositeur montréalais, évoquant sa prestation aux Oscars en 2004, insiste sur la nécessité de programmer des moments d'improvisation et de déséquilibre. «Dès que vous perdez votre conviction, vous perdez votre capacité à réussir, affirme-t-il. Pour rester créatif, il faut s'abîmer un peu l'égo de temps en temps. Je présente parfois des spectacles pour lesquels je ne prépare presque rien!»

Ce rapport entre ego créatif et processus structurés de création s'immisce aussi dans la démarche de la costumière Liz Vandal. «Pour moi, la créativité la plus grande a été de faire rentrer toutes mes idées dans un budget, avoue-t-elle. Pour les créatifs, suivre son instinct et ses émotions, c'est facile. Mais pour des projets comme avec Édouard Lock ou Alice au pays des merveilles à Washington, il faut budgéter.»

Entre intuition et mécanique créative, la journée mettait aussi en scène le maestro Kent Nagano, les réflexions interactives du fondateur de Réalisations.net, Roger Parent, et l'enthousiasme de Yourianne Plante, des Fermes Lufa. À Radio-Canada, MosaiC a pu vivre pour un jour la devise d'ARTV de faire de chaque jour un spectacle.

Par Francis Gosselin pour l'École d'été de MosaiC HEC Montréal.

comments powered by Disqus