La référence des professionnels
des communications et du design

Le New York Times s'attaque au marché chinois

Le journal new-yorkais lance aujourd'hui un site web dans la langue chinoise, bien qu'il y ait en Chine une très forte censure.

D'après un article paru hier, le quotidien y publiera environ 30 articles par jour sur des sujets liés à des enjeux nationaux, étrangers et artistiques. Les textes dans la version chinoise seront en grande partie des traductions d'articles publiés par le New York Times et le tiers sera écrit par des journalistes se trouvant en Chine.

Par ailleurs, le journal prévoit la censure et demeure conscient qu'il ne deviendra pas un média officiel de l'Empire du Milieu. Mais il espère en même temps que l'accueil du gouvernement chinois sera plus favorable à cette initiative que pour d'autres tentatives similaires de médias étrangers compte tenu du fait que les articles publiés seront écrits dans la langue du pays.

Cette annonce survient après une autre nouvelle importante pour le Times. En effet, alors que les magazines Wired et The New Yorker ont abandonné la diffusion de contenus sur Fliboard, faute de revenus publicitaires, le quotidien donnera son contenu à ses abonnés par l'application de lecture de Fliboard (offerte sous Android) pour les téléphones intelligents et les tablettes numériques.

comments powered by Disqus