La référence des professionnels
des communications et du design

Twitter engage Sylvain Carle

Sylvain Carle sera à partir de lundi prochain l'un des évangélistes technologiques de Twitter

Sylvain Carle, cofondateur de la firme Needium, sera à partir de lundi prochain l'un des évangélistes technologiques de Twitter.

Ce spécialiste est bien connu de la blogosphère grâce à son blogue A Frog in the Valley et surtout en raison de son engagement dans plusieurs groupes de réflexion et entreprises s'intéressant aux nouvelles technologies. Infopresse lui a posé quelques questions alors qu'il se trouvait à San Francisco pour préparer son arrivée chez Twitter.

Qu'est-ce qu'un évangéliste technologique?
C'est un travail mixte entre la technologie et le marketing. Les premières générations d'évangélistes en technologie travaillaient pour Apple ou Microsoft, comme Guy Kawasaki, celui qui a inventé ce type de poste. Maintenant, pour donner une idée, chez Google, il y en a 200 alors que chez Twitter, on est six ou sept.

Plus concrètement, quel sera vôtre rôle?
Je représenterai auprès des communautés de développeurs et des partenaires d'affaires la technologie mise de l'avant par Twitter. Mais je jouerai aussi un rôle d'accompagnement. Il faut en effet être capable, quand on occupe ce type de poste, de travailler avec les autres gens du milieu, de rencontrer des équipes extérieures, puis de les soutenir dans ce qu'elles veulent réaliser. En fait, mon travail consistera à aider les gens hors de l'entreprise à employer ses nouveautés. Par exemple, Twitter a récemment conçu Twitter Cards, qui permet à certains médias d'avoir un gazouillis qui dépasse 140 caractères. Donc, dans ce cas-ci, je les aiderai dans l'intégration de cette innovation. Je vais aussi travailler avec d'autres partenaires pour recevoir leurs demandes et les amener à l'interne. Par conséquent, j'aurai un rôle à cheval entre l'interne et l'externe. Je serai en quelque sorte un passeur d'idées qui fera évoluer la plateforme. C'est très stimulant de devenir celui qui va amener les demandes et besoins du marché, des développeurs et des entreprises en démarrage, vers l'équipe de développement et d'innovation.

Qu'est-ce qui vous a amené chez Twitter?
Quand j'ai quitté Needium en février dernier, je trouvais que j'avais complété un cycle. J'avais lancé deux entreprises en cinq ans. Comme je connaissais l'équipe de Twitter pour avoir déjà collaboré avec elle, je leur ai proposé d'aller prendre un café lors d'un séjour à San Francisco. L'histoire a été conclue au début de mai. Depuis, je suis très enthousiaste. C'est une superbe occasion. Je ne voulais pas travailler dans une société de 5000 ou 10 000 employés, comme chez Google. Ce n'est pas le cas de Twitter - nous sommes environ 1000 - et c'est aussi une entreprise avec un potentiel immense et où il règne une ambiance électrisante.

comments powered by Disqus