La référence des professionnels
des communications et du design

Bian: l'expérience Baillat Cardell & fils

Cliquez ici pour voir toutes les photos

La première édition de la Biennale d'art numérique (Bian), qui se terminera le 17 juin, affiche une identité signée Baillat Cardell & fils.

Organisée par le festival Elektra, elle réunit des oeuvres qui dévoilent ou questionnent la façon dont le phénomène numérique est perçu aujourd'hui, avec une programmation internationale rassemblant près de 50 artistes.

Le studio de design a créé le logo du nouvel événement, ainsi que son site web, une vidéo de promo et un programme.

Il a également conçu 260 affiches illustrées d'éléments tirés de la chartre graphique de l'événement et d'images de ses différents lieux d'exposition. Chacune, unique, a été créée de manière aléatoire. «Nous avons réalisé une quinzaine de calques qui ont été réunis aléatoirement par un logiciel puis générés par l'équipe, explique Jean-Sébastien Baillat. Des milliers de combinaisons auraient été possibles.»

Baillat Cardell a de plus produit, en collaboration avec IregularPhenomena, un site expérientiel en neuf chapitres (représentant les lettres du mot), dévoilés progressivement durant toute la Biennale.

La signature «géométrique» du studio se fait ici une fois de plus sentir. «Nous aimons les formes claires, nettes et épurées qui peuvent donner beaucoup de contraste, dit le designer. J'ignore si l'on s'en sortira!»