La référence des professionnels
des communications et du design

Bell: stratégie, commandite et philanthropie

Martine Turcotte est vice-présidente exécutive de Bell au Québec

Invitée hier par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Martine Turcotte, vice-présidente exécutive de Bell au Québec, est revenue sur l'évolution de l'entreprise dans l'économie québécoise ainsi que sa stratégie.

«J'ai la chance de travailler dans une industrie qui change radicalement, a-t-elle dit d'entrée de jeu. Bell fait partie de notre histoire collective depuis 132 ans, mais ce n'est plus la compagnie de téléphone que nos parents ont connue et elle va encore évoluer. Notre objectif est désormais d'offrir aux consommateurs le contenu de leur choix sur l'écran de leur choix.»

La stratégie d'acquisition, les programmes de commandites et de partenariats, et les initiatives philanthropiques constituent trois pans majeurs de l'activité de la société. Et eux-mêmes sont régis par six impératifs stratégiques. Martine Turcotte a ainsi rappelé qu'en 2008, Bell avait comme objectifs d'accélérer le sans fil, tirer meilleur bénéfice du sur fil, accroître son leadership dans les médias, investir dans les réseaux et les services large bande, établir une structure de coûts concurrentiels et améliorer le service à la clientèle.

Concernant les programmes de commandites et de partenariats, Bell a notamment investi 20 millions$ au Québec, entre autres dans la course Red Bull Crashed Ice, le Festival international de jazz de Montréal, le Festival d'été de Québec et le Musée des beaux-arts de Montréal. Il y a quelques semaines, Bell annonçait aussi qu'elle devenait commanditaire des FrancoFolies de Montréal.

Quant aux activités philanthropiques, Martine Turcotte a dévoilé que le montant total des dons versés dans le cadre de l'initiative de l'entreprise en santé mentale sera de 50 millions$ sur cinq ans et que 40% de cette somme sera redistribuée au Québec.

«Des études montrent que la maladie mentale sera la maladie numéro un au Canada en 2020, a-t-elle expliqué. C'est dans huit ans! En tant que gens d'affaires, il est de notre devoir d'agir pour soutenir les fondations qui travaillent tant à la recherche qu'au soutien aux personnes qui en souffrent.»

Finalement, Martine Turcotte est revenue sur la stratégie d'acquisition qui a culminé ce printemps avec l'achat d'Astral. «Les chaînes spécialisées d'Astral sont parmi les chaînes francophones les plus populaires au Québec. Son réseau d'affichage est également très important à nos yeux. Cet achat fait de nous la première entreprise média au Canada et renforce très fortement notre position au Québec, nous permettant ainsi de jouer à parts égales avec Quebecor.»

Parmi les autres acquisitions réalisées ces dernières années, soulignons La Source, Virgin Mobile et Sympatico.

comments powered by Disqus