La référence des professionnels
des communications et du design

Le New York Times et Hulu s'unissent

Le regroupement Nieman Journalism Lab vient de révéler que le quotidien New York Times s'associe avec Hulu dans le but de diffuser du contenu vidéo: Infopresse s'est entretenu avec le spécialiste des médias Gilbert Ouellette.

Cette alliance est-elle une meilleure nouvelle pour l'une des parties que pour l'autre?
C'est une bonne nouvelle pour les deux. Je suis étonné de ne pas voir ça plus souvent. De mon point de vue, le New York Times va y gagner à court terme, en faisant rayonner un peu plus son contenu vidéo, car Hulu est déjà une plateforme assez large.

Si l'on traçait un parallèle avec le Québec, à quoi ressemblerait cette union?
C'est comme si La Presse décidait de conclure un marché avec Tou.tv. Si ça se concrétisait, ça serait pour aller chercher un plus large auditoire, un plus grand nombre de visiteurs ou d'internautes, comme doivent vouloir le faire le New York Times et Hulu.

C'est une tendance aujourd'hui de produire de plus en plus de vidéos pour le web. Les médias vont-ils être amenés à en faire toujours plus?
En fait, la presse écrite et les principaux quotidiens produisent de plus en plus de vidéos et avec beaucoup de succès et de facilité par rapport à ce qu'on voyait avant. Mais pour continuer sur cette lancée, les médias ont intérêt à s'associer avec des sociétés comme Hulu, puisque c'est leur métier d'être capables d'atteindre des millions d'internautes dans des environnements de diffusion de visuel. De plus, des sites comme Hulu vont profiter toujours plus à des marques de médias connus. Et il ne faut pas croire nécessairement que c'est pour des raisons technologiques que ce type de réunion se produit, c'est plutôt une question d'affaires et de promotion. Chose certaine, tout le monde va devoir s'associer avec tout le monde, parce qu'on est résolument dans un univers «multipartenaire».

Verra-t-on ce genre d'affiliation bientôt au Québec?
C'est évidemment le début d'une tendance, car notre monde nous oblige à nous associer à nos concurrents ou à des marques complémentaires. Bref, c'est plus qu'un coup de publicité, c'est une entente économique entre une marque très forte à l'écrit désireuse de faire plus de vidéos sur le web. Pour ce faire, le New York Times avait besoin de partenaires comme Hulu, malgré sa grande notoriété. Ça va lui donner un apport de contenu significatif, et Hulu va profiter de la visibilité que lui offre le journal. Je suis à peu près certain qu'on va voir ça d'ici 12 mois au Québec.

comments powered by Disqus