La référence des professionnels
des communications et du design

Crise étudiante: la réputation du Québec entachée

Selon la firme Direction Communications stratégiques, spécialisée en analyse de presse, l'image négative de Montréal et du Québec que projettent les retombées de presse mondiales depuis plusieurs jours est exponentielle et coûterait plus d'un million$.

«L'impact de chaque retombée diffusée à la radio, à la télévision et dans la presse imprimée peut être chiffré en dollars. Déjà, le cap du million de dollars de retombées négatives a été franchi, explique Pierre Gince, président de Direction. Cela veut dire que, pour ramener le compteur à zéro dans la perception des étrangers - abondamment sollicités pour nous visiter au cours des prochaines semaines - il faudrait investir quelques millions de dollars. Et rien ne garantit que les touristes potentiels transformeront leurs perceptions négatives en billets d'avion pour le Québec»
 
Par exemple, Direction a évalué, grâce à son outil Mesure D, que la valeur économique (ou l'impact négatif) de la plus récente édition du magazine Maclean's, qui a fait sa une avec une image associée au mouvement étudiant, aurait coûté en impact négatif environ 186 525$. En comparaison, cette édition aurait tout de même été moins dommageable à la réputation du Québec que celle du 24 septembre 2010, qui avait associé le Bonhomme Carnaval à la corruption. Cet impact avait alors été de 235 400$ pour le Carnaval de Québec.

«Pour attirer l'attention et augmenter les ventes de sa plus récente édition, Maclean's a choisi un titre affirmant qu'il y a une nouvelle classe dirigeante au Québec - un jeu de mots avec la Classe et les étudiants. La photo est aussi très accrocheuse, avec une personne voilée de rouge. C'est très mauvais pour la réputation du Québec, particulièrement au Canada anglais. Mais l'impact est moins grand qu'une association aucunement justifiée entre le Bonhomme Carnaval et la corruption», ajoute Pierre Gince.

Selon vous, la mobilisation populaire actuelle nuit-elle effectivement à la réputation du Québec?

comments powered by Disqus