La référence des professionnels
des communications et du design

Rogers ferme huit sites: «Les marques numériques n'ont pas la même longévité que les analogiques», dit Patrick Pierra

Patrick Pierra, fondateur de Branchez-vous! et désormais éditeur de Tab Times

Rogers a annoncé hier la fermeture de huit sites acquis ces dernières années; Infopresse s'est entretenu avec Patrick Pierra, fondateur de Branchez-vous, l'une des plateformes concernées.

La nouvelle a été annoncée par un communiqué interne envoyé aux employés des sites concernés, puis a été reprise dans les médias spécialisés et généralistes. La décision, qui entrera en vigueur à la fin du mois, concerne Branchez-vous.com, Ciné-horaire.com, LeCinema.ca, Matin.qc.ca, Showbizz.net, Canadianparents.com, Sweetspot.ca et Sweetspotqc.ca.

«Nous avons pris cette décision pour répondre à une stratégie de croissance globale, explique Manon Leduc, directrice principale du groupe numérique de Rogers au Québec. Nous souhaitons désormais nous concentrer sur nos marques primaires et sur l'intégration du multiplateforme. Ces joueurs ne répondaient plus à nos nouveaux objectifs. Nous essayons actuellement de replacer la vingtaine d'employés concernée au sein de l'entreprise en fonction de leurs talents et de leurs intérêts.»

Rogers Média avait acquis le portail Branchez-vous! et les sites affiliés Ciné-horaire.com, LeCinema.ca, Matin.qc.ca et Showbizz.net en août 2010, dans le cadre de l'achat de BV Média pour 25 millions$.

«J'ai appris la nouvelle avec étonnement et tristesse, déclare Patrick Pierra, fondateur de Branchez-vous!, désormais éditeur de Tab Times. Je suis surpris, car j'avais cru comprendre que des plans de relance étaient envisagés pour le site, notamment en revenant à sa vocation originale de portail techno. Quand je regarde les sites qui seront fermés, il apparaît clairement que ce sont des marques uniquement numériques qui ne présentaient pas de potentiel de synergie. Ce ne sont pas des sites qui allaient pouvoir se décliner en magazines ou en émissions de télévision. Je ne peux évidemment pas non plus m'empêcher de penser que cela se produit peu de temps après l'acquisition d'Astral par Bell, qui va positionner cette dernière de manière prédominante au Québec. La bataille se joue donc là. Il faut aussi en conclure que les marques numériques ont probablement une espérance de vie moins longue que les analogiques. C'est un marché difficile dans lequel des plateformes d'interaction comme Facebook, Twitter, Tumblr et Pinterest sortent gagnantes au détriment des marques en tant que telles.»

comments powered by Disqus