La référence des professionnels
des communications et du design

Une fresque géante pour Molson M

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Molson M demande à Kustaa Saksi, illustrateur de renommée internationale, et d'autres artistes canadiens de concevoir une murale à Toronto.

L'oeuvre sera réalisée grâce aux «tweets» provenant de 20 000 noms accumulés sur son Twitter. En offrant un dollar pour chaque tweet jusqu'à concurrence de 20 000$, l'entreprise fera don de la somme amassée au Canadian Art Foundation.

«Ce projet vise à célébrer le talent artistique et la dextérité. Qu'il s'agisse de peinture sur toile, de sculpture sur pierre ou d'encre sur papier, le talent artistique est un magnifique alliage de précision et de passion. Molson M est produite avec ce même niveau d'attention et reflète notre maîtrise de l'art du brassage. Grâce à ce projet, les passionnés d'art, les consommateurs de bière, les passants - tous les Canadiens - pourront contribuer véritablement à concrétiser cette oeuvre et démontrer leur appui envers l'art au Canada.» souligne Dave Bigioni, directeur principal, Marketing, chez Molson Coors Canada.

«Le but de la Canadian Art Foundation est d'offrir une destination où les artistes et les amateurs d'art peuvent se rapprocher et se laisser inspirer par l'art, et c'est précisément ce que cette approche de collaboration avec l'art permet d'accomplir», a déclaré Ann Webb, chef de la direction de la Canadian Art Foundation. «La murale reflètera l'inspiration d'artistes tant canadiens qu'internationaux, et le généreux appui de Molson M va nous aider à poursuivre nos efforts afin d'assurer une plus grande visibilité à l'échelle locale, nationale et mondiale pour notre extraordinaire talent artistique au Canada.»

La création qui sera exposée à partir de la mi-mai, mesurera douze mètres de hauteur par trente mètres de largeur et sera visible au coin des rues King et Church à Toronto. Il est encore possible d'envoyer votre nom sous le #MolsonM_Art  jusqu'à la fin du mois d'avril, pour faire partie de l'oeuvre.


comments powered by Disqus