La référence des professionnels
des communications et du design

«Rien n'est plus ennuyant que de se répéter»

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Faites le plein d'inspiration au RDV_Design 2012 avec Louise Fili, star américaine du packaging alimentaire. Infopresse s'entretient avec elle au sujet de son processus créatif et de sa passion pour la typo.

Quel est votre processus créatif?
J'ai créé des jaquettes de livres pendant de nombreuses années, en procédant toujours de la même façon. J'utilise aujourd'hui le même processus de création pour mes emballages et logos: avec un crayon no 2, j'écris, réécris et recopie le nom du produit ou de l'entreprise, remplissant plusieurs pages de mon carnet de dessin. Au fil des pages, le design se précise, et souvent, je réalise que la police de caractère qui en résulte n'existe pas, et je dois donc la concevoir moi-même!

Trouvez-vous difficile de ne pas vous répéter?
Rien n'est plus facile que de se répéter; mais rien n'est également plus ennuyant. Concevoir un logo reste un défi, mais c'est ce qui rend l'exercice aussi irrésistible.

D'où vous vient cet amour pour la typographie?
J'ai toujours été intéressée par la typographie, même avant que je ne sache ce que c'était réellement. Enfant, je gravais incessamment des lettres au-dessus de mon lit, et je faisais des livres remplis de lettrines; au secondaire, je me suis achetée un Osmiroid que j'avais vu sur la quatrième de couverture du magazine New Yorker, et je me suis enseigné moi-même la calligraphie!

Le design graphique, à l'époque, n'était pas une profession. On parlait alors d'art commercial, terme très peu sexy. Ce n'est qu'au collège, quand j'ai appris à manipuler les caractères en métal, que j'ai réellement découvert le design graphique et la typographie.

Pourquoi trouvez-vous l'Italie si inspirante?
Malgré le fait que mes parents y soient nés, je n'ai pas visité l'Italie avant mes 16 ans, lors du même été où j'ai découvert la calligraphie. J'ai vécu, lors de ce premier voyage, une sorte de triple révélation: le pays, sa gastronomie et la calligraphie. Tout ça m'a frappé en même temps! Je me suis tout de suite promise d'y retourner, et c'est ce que j'ai fait chaque année depuis, afin d'errer dans les marchés aux puces, de photographier les enseignes des commerces et de collectionner les emballages alimentaires. L'Italie est depuis devenue la pierre angulaire de mon inspiration et de mon travail en tant que designer.

Louise Fili sera pour la première fois en conférence à Montréal le 17 mai à l'occasion du RDV_Design 2012.

La semaine prochaine, Infopresse s'entretiendra avec Chip Kidd, vedette américaine du milieu de l'édition, aussi conférencier lors de l'événement.

Pour consulter le programme complet.
Pour vous inscrire.

comments powered by Disqus