La référence des professionnels
des communications et du design

Le Québec connecté: un portrait de famille

Accédez ici à l'étude complète des Netendances

Publié hier à l'occasion de la 11e édition de la conférence Intracom, organisée par Action TI, le dernier fascicule Netendances du Cefrio dresse un portrait générationnel des internautes au Québec.

Intitulée Cinq générations d'internautes: profil d'utilisation des TIC en 2011, l'étude passe sous la loupe les Y, X, boomers et aînés; soit autant de strates de la société connectée, mais dont les différences face au web priment autant, sinon plus que leurs points communs. Car si les aînés ont plutôt grandi avec la radio et que certains ont même pu la voir naître, les plus jeunes des Y, eux, n'ont jamais connu le monde avant qu'il ne se retrouve en ligne.

Génération Y (18-34 ans)
96% utilisent internet, 73,8% entretiennent un profil sur les médias sociaux, 67,4% ont réalisé des cyberachats au cours de la dernière année et 38% possèdent un téléphone intelligent. Internet n'est donc pas un enjeu pour les Y, mais un acquis et une voie privilégiée pour les atteindre. Avides de nouvelles technologies et «hypermobiles», ils passent en moyenne 20 heures par semaine sur internet, que ce soit à la maison (9,1 heures), au travail ou pour les études (8,6 heures), ou sur leur téléphone mobile (2,3 heures), soit une utilisation plus intensive que n'importe quelle autre génération.

Génération X (35-44 ans)
Presque aussi connectée que sa cadette (94,6% d'internautes et 36,5% de détenteurs de téléphones intelligents), la génération X a aussi adopté le mode de vie en ligne, bien que d'une façon moins intense que les Y. Par exemple, si leur présence sur les médias sociaux est moins importante (49% y entretiennent un profil), ils ont été plus nombreux à procéder à des cyberachats au fil de la dernière année (74,5%). Cette génération adhère aussi le plus aux solutions bancaires en ligne, avec une proportion de 73,5%.

Jeunes boomers (45-54 ans)
Il s'agit de la génération médiane, et ses pratiques reflètent très bien cette position centrale, que ce soit du point de vue de l'informatisation, du nombre d'heures passées sur internet, de l'équipement, du divertissement, de l'information, des communications ou des transactions. Ils sont aussi en grande majorité en ligne (87,6%), 25,8 % possèdent un téléphone intelligent, 48,2% ont fait des cyberachats l'an dernier et près de 40% entretiennent un profil sur les médias sociaux. Bien que moins enthousiastes face aux nouvelles technologies que les X et Y, cette génération sait aussi tirer profit des possibilités d'internet.

Boomers (55-64 ans)
Trois boomers sur quatre (76,6%) emploient internet, dont 70,1% sont des utilisateurs courants. 69,5% possèdent au moins un ordinateur et, d'une façon générale, ils sont moins intéressés par les appareils mobiles que les générations suivantes. Par ailleurs, les transactions en ligne gagnent en popularité chez les boomers, 56,2% ayant procédé à des opérations bancaires, une augmentation de 14,4% par rapport à 2009. Le divertissement et les médias sociaux y sont toutefois encore peu utilisés.

Aînés (65 ans et plus)
Un peu moins de la moitié des aînés (49,2%) naviguent sur internet, et ils y sont de façon générale moins actifs que les adultes des autres générations, que ce soit du point de vue des transactions, des communications ou du divertissement. Certainement en raison de leur statut de retraité, c'est davantage dans le cadre d'un usage personnel qu'un grand nombre d'aînés emploient internet et y passent en moyenne 8,1 heures à la maison, une heure sur un téléphone mobile et 0,7 heure au travail. Cela dit, les aînés qui ont réalisé des achats en ligne au cours de 2011 ont été proportionnellement plus nombreux que les autres adultes québécois à acheter des produits financiers (35,1%).

comments powered by Disqus