La référence des professionnels
des communications et du design

IGA dévoile Wikibouffe

Cliquez ici pour accéder au site Wikibouffe

Alain Dumas, directeur principal des affaires publiques de Sobeys-IGA, revient sur la stratégie derrière ce lancement.

Qu'est-ce qui vous a motivé à lancer le site Wikibouffe?
Depuis le début des années 2000, avec la création de la bannière IGA extra, IGA s'est positionnée comme une destination alimentaire pour les gens intéressés par l'alimentation, et nous avons adopté comme mission d'accompagner les Québécois dans leur développement culinaire, puis d'agir en aide-cuisiniers. Cette ligne de conduite, soutenue dans toutes nos initiatives, nous incite à créer des communautés d'intérêt. Par exemple, la page Facebook ne porte pas le nom d'IGA, mais plutôt Vive la bouffe! Avec Wikibouffe, nous voulions continuer d'établir des liens avec notre public en créant un espace collaboratif pour répertorier des connaissances, mais aussi pour permettre aux gens d'exprimer leur passion et nous permettre d'exprimer la nôtre.

Pourquoi avoir choisi le modèle du Wiki?
D'abord, en parlant d'expérience collaborative, on ne pouvait faire abstraction du succès de Wikipedia. Peut-être qu'une plateforme comme Facebook peut servir de beau tremplin pour communiquer avec les gens et leur permettre de s'exprimer, mais il s'agit d'un média de l'instant, où la conversation commence et se termine de façon assez brève. Nous voulions plutôt lancer un site qui allait servir de lieu de référence en alimentation.

Il s'agit donc d'un site à l'image de Wikipedia?
En fait, c'est une sorte d'hybride par rapport à Wikipedia, où certaines sections, comme celle des recettes, ne se prêtent pas aux modifications de tous. Au reste, le volet encyclopédique suit le principe du wiki et est complètement collaboratif, et chaque collaborateur peut enrichir et modifier le contenu.

Le site est-il ouvert aux marques?
Il ne comporte aucune publicité, mais est ouvert aux entreprises. Avec un projet comme celui-là, il fallait faire preuve de transparence, et nous avons voulu l'ouvrir à tous, clients ou non, fournisseurs ou non, peu importe le secteur. Un contributeur commercial peut donc agir en tant que contributeur, y créer sa fiche d'entreprise et s'afficher comme spécialiste d'une catégorie. Par contre, un code d'utilisation clair stipule que le contenu ne peut être promotionnel. Ce faisant, nous retrouvons par exemple Gaz Métro qui offre de l'information sur les techniques culinaires au gaz, Maison Orphée qui explique comment choisir des huiles, ou encore des fromagers qui suggèrent des recettes avec leurs fromages.  

Quels sont vos objectifs avec ce projet?
Nous souhaitons que Wikibouffe devienne un point de ralliement où chacun peut aller chercher de l'information, puis éventuellement transposer cette expérience en magasin. Pour nous, plus le consommateur est informé sur ses choix alimentaires, plus il peut trouver une offre qui lui plaira. D'un autre côté, cette initiative nous permet d'en savoir davantage sur ce que les consommateurs désirent. Au final, plus nous serons synchronisés avec leurs besoins, désirs et aspirations, plus nous serons disposés à leur offrir une expérience enrichissante. C'est peut-être cliché, mais reste que nous sommes d'abord au service de nos clients.

comments powered by Disqus