La référence des professionnels
des communications et du design

Ben Raffi: «L'économie du partage est un modèle en plein essor»

Ben Raffi, cofondateur et président, Uniiverse

Pour l'entrepreneur web et cofondateur d'Uniiverse, de passage à Montréal le 12 avril prochain dans le cadre du RDV_Web, les comportements numériques se transposent dans le monde hors ligne.

Quel avenir entrevoyez-vous pour l'économie du partage et la consommation collaborative?
L'économie du partage commence tout juste à émerger; cependant, la conviction que «less is more» se répand très rapidement. La principale barrière à laquelle ce modèle économique se heurte consiste en l'aversion pour le changement chez le consommateur. Beaucoup de gens sont imperméables à la philosophie de la consommation collaborative, soit par peur de l'inconnu ou encore par manque d'information ou de confiance. Cependant, les technologies et la validation par les graphes sociaux minent cette barrière. Nous vivons donc des moments déterminants; une fois ce blocage surmonté, nous plongerons dans un vaste changement socio-économique potentiellement plus important et déterminant que la révolution industrielle. Évidemment, la consommation collaborative perturbera certaines industries. Les marques doivent aujourd'hui tenter de prévoir les répercussions que l'économie du partage aura sur elles. Aussi, elles doivent réfléchir aux façons de s'adapter à ce nouveau modèle. Par contre, je crois que ce nouveau paradigme coexistera avec le consumérisme. Plusieurs produits ne sont pas propices au partage et s'inscrivent résolument dans une logique de possession individuelle.

Par quoi s'explique le succès des plateformes de partage et de mise en commun dans une société aux valeurs nettement individualistes?
Les dernières décennies ont été marquées par l'hyperconsommation, la possession et le matérialisme, phénomènes ayant engendré au passage de vastes problématiques sociales, économiques et environnementales. Le consommateur commence à percevoir la collaboration comme une avenue à emprunter pour réduire les impacts négatifs de sa consommation et valorise de plus en plus l'accès à un produit plutôt que sa possession. Il faut aussi comprendre que l'économie du partage est née de la logique des technologies et du web, où les internautes échangent et partagent une quantité indescriptible d'information. Ces comportements numériques se transposent dans le monde hors ligne, rendant le consommateur plus disposé à partager avec les autres. Cela dit, je crois aussi que le désir de partager est aussi profondément ancré dans chaque individu.

Comment les marques et les entreprises peuvent-elles s'adapter à ce nouveau modèle socio-économique?
Les gens accordent de plus en plus d'importance aux expériences qu'ils vivent et à la notion d'accès au produit plutôt qu'à sa possession. Les marques devront donc se repositionner en tant que collaboratrices, puis nourrir leurs relations avec les consommateurs d'une façon pertinente, ingénieuse et engageante. Elles devront également concevoir des produits utiles et durables qui justifieront leur place sur le marché par la valeur sociale et économique générée. Je crois aussi que l'émergence de l'économie du partage représente une occasion pour les marques et les entreprises de mieux interagir avec leurs consommateurs et de comprendre leurs comportements, particulièrement dans un environnement hors ligne. Analyser et comprendre les comportements en ligne, toutes les marques le font, et il est relativement facile aujourd'hui de se livrer à cet exercice. Les comportements hors ligne, cependant, restent largement mal interprétés par les marques, et la consommation collaborative ouvre la porte à une compréhension holistique de l'interaction et de la collaboration entre les consommateurs.

Le RDV_Web se tiendra le 12 avril prochain, au Centre Mont-Royal, à Montréal. Pour le programme complet ou pour acheter vos billets, cliquez ici.

Le RDV_Web est une initiative des Éditions Infopresse et du Bureau de la publicité interactive du Canada, présenté par Microsoft Advertising, en collaboration avec Astral Numérique, Atedra, Kijiji, Mobile Marketing Média, Obox Média, Piranha, TC Média et W.illi.am/.

comments powered by Disqus