La référence des professionnels
des communications et du design

Aux nostalgiques de la guerre du dimanche soir

Jean-François Bourdeau de Touché! PHD analyse les données BBM sur les combats dominicaux entre TVA et Radio-Canada.

«Les précédentes saisons de télévision nous ont souvent offert des combats dominicaux animés entre les gros canons de TVA et ceux de Radio-Canada. Tout le monde en parle résistait aux assauts répétés du Banquier, d'Occupation Double et de Star Académie. À certains moments, de 20h à 22h, près de 70% des Québécois se réunissaient devant le petit écran. À elles seules, TVA et Radio-Canada captaient plus des deux tiers de l'ensemble de l'écoute, la trentaine d'autres chaînes francophones offertes au Québec se partageant le dernier tiers des auditoires. Le lundi après-midi était consacré à l'analyse des résultats de la guerre du dimanche soir: qui avait perdu des téléspectateurs et aux mains de qui?

Depuis le début de la nouvelle année, l'on sent un essoufflement. Il semble y avoir une diminution de la fébrilité qui nous animait, tant en agence que chez les annonceurs et dans la couverture médiatique des soirées dominicales. Que le niveau d'écoute de Star Académie n'atteigne pas celui prévu par TVA au départ, combiné à un Tout le monde en parle qui peine à passer le million de téléspectateurs (contre 1,3 à 1,5 million par le passé) peut contribuer à ce sentiment.

Dans les faits, il n'en est rien. Bien que TVA ait été un peu trop optimiste dans ses prévisions d'auditoires de Star Académie, les protégés de Julie Snyder cumulent plus de 2 millions de téléspectateurs lors des galas du dimanche. Ce sont des performances encore exceptionnelles en télévision, avec près de 47% des parts de marché. Les soirées du dimanche demeurent les plus regardées. Le taux d'écoute est exactement le même qu'avant. Ajoutons le million approximatif de Tout le monde en parle, et TVA et Radio-Canada cumulent toujours les deux tiers des auditoires. Le recul de la fébrilité perçue ne provient donc pas des téléspectateurs, toujours au rendez-vous. Il découle peut-être du fait que TVA remporte actuellement haut la main la bataille du dimanche soir.»

Source: BBM, PPM, Québec francophone, de janvier à mars 2012, du lundi au dimanche, de 20h à 22h, tous 2+

comments powered by Disqus