La référence des professionnels
des communications et du design

Revenu Québec: «Nous souhaitons sensibiliser la population.»

Stéphane Dion, chef des relations publiques et porte-parole de Revenu Québec

Infopresse s'est entretenu avec Stéphane Dion, chef des relations publiques et porte-parole de Revenu Québec, sur le nouveau positionnement de l'agence gouvernementale.

Un diagnostic communicationnel réalisé le printemps dernier révélait que Revenu Québec était perçu comme un organisme froid et impersonnel faisant appliquer les lois fiscales envers et contre tous. L'agence gouvernementale a alors entrepris de revoir son image et ses communications, et a choisi Sid Lee pour mener sa nouvelle campagne. Le mandat a été octroyé par appel d'offres, où six entreprises avaient soumis leur candidature, d'une valeur maximale de 4,5 millions$ sur deux ans. 

Quels sont vos objectifs de communication?
Le 1er avril 2011, Revenu Québec est passé du statut de ministère à celui d'agence. Il s'agit d'un changement très important; il est donc essentiel de se doter d'un plan pour améliorer nos communications auprès de notre clientèle. Nous souhaitons sensibiliser la population à l'importance de notre mission et à notre rôle dans la société, soit permettre le maintien de l'équité fiscale dans l'intérêt de tous. Ce n'est pas une campagne pour clamer que nous sommes beaux et gentils, mais bien pour informer et sensibiliser la population, surtout face à la problématique de l'évasion fiscale.

Pourquoi avoir choisi Sid Lee?
Sid Lee a été retenue selon des principes de qualité; en fonction de la présentation et des propositions, pas en vertu du plus bas soumissionnaire. L'équipe a réalisé un très bon travail et a bien compris nos objectifs de communication.

L'opération s'inscrit dans le contexte d'implantation de votre nouvelle identité de marque. Sera-t-elle vécue d'abord et avant tout sur le plan de l'image?
Au-delà de cette campagne d'information et de sensibilisation, nous avons effectivement adopté une image de marque beaucoup plus humaine et moderne qui témoigne d'un dynamisme nouveau. Par contre, il s'agit moins d'un changement cosmétique que d'une révision de nos façons d'agir pour améliorer et bonifier nos services à la clientèle afin d'atteindre nos objectifs. Notre nouvelle identité s'accompagne de gestes concrets et d'actions positives. Le tout a été mené afin de faciliter les services aux citoyens pour les aider à s'acquitter de leurs obligations fiscales.

Que répondez-vous à ceux qui critiquent la somme de 4,5 millions$ prévue pour cette campagne? 
À ce sujet, il est important de préciser que l'évasion fiscale représente environ 3,5 milliards$ qui nous échappent chaque année. C'est donc autant d'agent pas investi dans les services à la population, notamment pour l'éducation et la santé. Comme le ministre des Finances l'a souligné à la présentation de son budget, mardi dernier, chaque dollar investi en récupération fiscale en 2010-2011 en a généré 10,92$. C'est une augmentation de 10,5% par rapport à l'année précédente.

comments powered by Disqus