La référence des professionnels
des communications et du design

Toxa: le pari du contenu

Philippe Lamarre, fondateur

Cette semaine, dans notre rubrique Entreprises créatives, focus sur Toxa, une agence qui allie le contenu à la réflexion marketing; entretien avec son fondateur, Philippe Lamarre. 

D'une agence de communication/branding/design, l'agence a depuis fait le pari des contenus. Sorte d'hybride entre l'agence de création, la maison de production télévisuelle et interactive, et le média, elle raconte des histoires. Les siennes, qu'elle exprime en toute liberté par son magazine Urbania, mais aussi celles de ses clients. Elle vient d'ailleurs de réaliser une série documentaire, présentée par Vidéotron, sur la préparation de l'Impact de Montréal pour son entrée dans la LMS.

«Les projets qu'on développe sont ceux que nous avons envie de produire. Nous travaillons autant avec notre coeur qu'avec notre tête, et c'est en quelque sorte cette authenticité qui distingue notre travail, explique Philippe Lamarre. Urbania, c'est notre laboratoire de création. C'est un endroit où nous avons une liberté complète pour expérimenter, mais aussi une communauté en pleine croissance qui nous permet d'offrir à nos clients des campagnes intégrées en matière de média, mais aussi d'aider à la diffusion des projets que nous réalisons.» Car en plus de ses 13 032 fans sur Facebook et de ses 19 198 abonnés sur Twitter, environ 100 000 internautes visitent le site web d'Urbania chaque mois.

Peu importe le support - imprimé web, mobile ou film -, l'agence mêle le contenu à la réflexion marketing pour accompagner ses clients afin de «transformer leur message ou idée en expérience engageante, qui captive et divertit son public».  

«Aujourd'hui, toutes les marques deviennent des médias! Dès qu'on possède un site web, un compte Twitter ou une page Facebook, on doit générer des contenus. Et quand on en génère, on doit être intéressant, réfléchir à ce qu'on a à raconter. Nous aidons les marques à y parvenir. De plus en plus, au lieu de faire de la publicité traditionnelle et simplement vendre des pages de pub, on s'associe à des marques qu'on trouve pertinentes et intéressantes culturellement, puis on raconte leur histoire de façon différente.»

Ayant envoyé une équipe de rédaction en France pour un numéro sur les Parisiens, Toxa navigue actuellement en eau française et reluque du côté de l'international. La voix d'Urbania pourra peut-être résonner bientôt aux quatre coins de la francophonie.

comments powered by Disqus