La référence des professionnels
des communications et du design

Bernard Asselin : « Web et papier, ce sont deux publics complètement différents »

Bernard Asselin, président de l'agence Bleublancrouge

Le regroupement International Newsmedia Marketing Association a récemment tenu un congrès sur la migration numérique de la publicité imprimée; Infopresse s'est entretenu avec Bernard Asselin, l'un des organisateurs.

Rassemblant plusieurs grandes entreprises du Canada, des États-Unis et de l'Amérique latine, la conférence organisée à Miami abordait l'enjeu majeur du transfert de l'information papier vers le web. Elle avait pour objectif de diriger les médias de papier et les autres industries qui ont déjà entamé un changement numérique vers des solutions rentables de leurs contenus à des annonceurs.

« Les copies papier attirent un public un peu plus vieux, alors que le web intéresse des gens plus jeunes, explique Bernard Asselin, aussi président de l'agence Bleublancrouge. On se rend compte que ceux sur le web, pour la grande majorité, ne lisent même pas le papier. Ce sont deux publics complètement différents. »

« Tous les journaux comprennent qu'il faut faire cette transition, poursuit-il. Il est nécessaire d'avoir une marque très forte et un éditeur en chef avec un comité de gestion expérimenté possédant une culture d'entreprise prête à prendre des risques. Quand on fait la transition pour aller vers le web et qu'on est habitué à travailler avec le papier, ça ne fonctionne pas. Le web, c'est beaucoup plus anarchique. Il est plus difficile d'en comptabiliser la profitabilité. Parfois, des choses fonctionnent bien, parfois non. Ça prend des dirigeants prêts à prendre des risques. »

Barry Wacksman de l'agence R/GA, Todd Haskell, vice-président, ventes numériques, du journal The New York Times, et Wayne Parrish, de Postmedia, comptaient parmi les conférenciers.

La prochaine conférence mondiale de l'organisme aura lieu à Los Angeles du 6 au 8 mai.

comments powered by Disqus