La référence des professionnels
des communications et du design

Univers de marque

Annie Grégoire, chef de groupe de Garnier, L'Oréal

Infopresse propose des portraits de jeunes professionnels de l'industrie à surveiller : cette semaine, focus sur Annie Grégoire, 31 ans, chef de groupe, de Garnier, L'Oréal.

« Durant mon bac à HEC Montréal, en économie et marketing, j'ai participé à tous les concours en marketing et, lors de deux étés, j'ai réussi à décrocher des stages en marketing chez Procter & Gamble. Encore plus que les cours et les livres, ces activités ont été formatrices pour moi », explique Annie Grégoire. D'ailleurs, alors qu'elle en était à sa dernière session à l'université, c'est justement par un concours de L'Oréal qu'elle est entrée en contact avec l'univers de la marque. Même si son équipe n'a pas remporté les grands honneurs, elle a obtenu un poste au sein de l'entreprise dès la fin de ses études. Peu de temps après, on lui a même proposé de déménager à Vancouver pour lancer la marque La Roche-Posay dans l'Ouest canadien. « J'étais à peine sortie de l'université qu'on me confiait de lancer une marque sur un territoire qui s'étendait de l'ouest de l'Ontario au Pacifique! De voir que L'Oréal était prête à prendre des risques avec moi a été une marque de confiance très stimulante. » De retour à Montréal, elle a poursuivi son ascension dans l'organisation, tout en s'engageant activement dans les projets humanitaires de la marque, amenant notamment Garnier à devenir commanditaire principal de l'expédition FindingLife en Afrique. Deux provinces, deux divisions et huit marques plus tard, elle est aujourd'hui chef de groupe pour Garnier, dirigeant une équipe qui s'occupe de la catégorie « coloration » pour le Canada. « C'est comme si j'étais présidente de ma petite entreprise, c'est une responsabilité globale. D'ailleurs, ce que j'adore chez L'Oréal, c'est qu'on préconise une approche multidimensionnelle qui nous pousse constamment à évoluer. »

Retrouvez ce portrait dans le magazine Infopresse actuellement en kiosque.

comments powered by Disqus