La référence des professionnels
des communications et du design

Publicité Sauvage s'associe à Taxi Dôme Média

Baudoin Wart, président et fondateur de Publicité Sauvage

Baudoin Wart, président et fondateur de Publicité Sauvage, a répondu aux questions d'Infopresse sur cette entente stratégique.

Publicité Sauvage a conclu un accord stratégique avec Taxi Dôme Média, qui exploite à Montréal des dômes publicitaires apposés sur les taxis.

« Nous nous considérons comme des spécialistes de la rue, et cette entente ajoute une valeur à nos services. Nous faisons déjà de l'affichage sur des palissades de construction, les chantiers routiers ou dans les vitrines de dépanneurs. S'associer avec une industrie aussi près des gens que celle du taxi était donc une continuation logique. »
.
Si l'industrie du dôme sur les taxis n'a pas encore atteint son potentiel, Baudoin Wart souhaite remédier à la situation. « Nous oeuvrons en publicité depuis plus de 25 ans et nous espérons apporter à Taxi Dôme Média le savoir-faire d'une équipe de ventes établie à l'échelle nationale ainsi qu'une solide réputation dans le milieu publicitaire. Un nouveau produit est souvent difficile à lancer. Au départ des dômes, le produit avait davantage été pris en charge par l'industrie du taxi, qui n'avait pas nécessairement de vision publicitaire. Il faut connaître le contexte de l'affichage et de la publicité, et assurer un bon suivi pour réussir. »

Pour l'instant, l'offre s'étend à un peu plus de 150 dômes à Montréal. D'autres marchés pourraient cependant être offerts prochainement. Taxi Dôme Média collabore notamment avec Taxi Pontiac. « Cette collaboration a aussi été un facteur. C'est une entreprise avec des taxis VIP, garante d'une certaine qualité et qui compte sur un réseau géographiquement bien positionné à Montréal. Par ailleurs, Taxi Dôme fournit gratuitement l'installation des dômes, fabriqués au Québec et de grande qualité, ce qui contribue à sa valeur. »

Par ailleurs, Publicité Sauvage et Taxi Dôme Média se sont entendus pour offrir systématiquement une réduction de 15 % aux artistes et OSBL culturels, sans limite minimale d'achat. De plus, l'inventaire de ses produits traditionnels d'affichage est volontairement limité à un maximum de 15 % pour le secteur commercial.

comments powered by Disqus