La référence des professionnels
des communications et du design

Éric Fournier de Moment Factory : « Travailler avec Madonna fut une révélation »

Éric Fournier, partenaire et producteur exécutif de Moment Factory

Record d'auditoire pour le Super Bowl et journée faste pour la boîte montréalaise : entretien avec Éric Fournier, partenaire et producteur exécutif de Moment Factory.

Le Super Bowl de dimanche a été l'événement télévisuel le plus regardé dans l'histoire des États-Unis, avec au-delà de 111,3 millions de téléspectateurs selon Tv by the numbers. On y a même brisé le record de tweets par seconde aux États-Unis à deux reprises, atteignant 10 245 messages par seconde au spectacle de la mi-temps, puis 12 233 par seconde à la fin de la rencontre. Alors que les yeux du monde y étaient rivés, Moment Factory a su faire rayonner tout son talent en signant le volet multimédia du très attendu spectacle de la mi-temps de Madonna.

Quel était votre rôle pour ce mégaspectacle?
C'était d'amener tout l'aspect multimédia. Donc d'accompagner Madonna et le Cirque du Soleil avec la création et la production d'images ainsi que d'effets visuels pour créer une expérience spectaculaire sur place et à la télé. Une douzaine de personnes ont travaillé pratiquement à temps plein à ce projet depuis l'obtention du mandat. S'il y a eu quelques moments plus calmes, dans l'ensemble, ce fut un effort intense.
 
Compte tenu de l'ampleur du mandat, y avait-il tout de même place à l'innovation?
Oui. Ce qui est intéressant, c'est que cela a été un travail d'équipe du début à la fin. Nous avons été intégrés au projet dès son initiation et, avec le Cirque du Soleil, Jamy King, Madonna et l'équipe de la Ligue nationale de football. Nous avons participé à toutes les étapes de la planification du spectacle. Comme nous avions peu de temps et que le défi était de créer un concert qui allait plaire à des millions de téléspectateurs, c'était primordial que tous mettent l'épaule à la roue, et c'est ce qui s'est produit. 
   
Comment a été l'expérience de travailler avec Madonna?
Ce fut une révélation de voir à quel point une artiste de ce niveau travaille si fort et avec de tels standards de qualité. Elle exige un degré de perfection des autres, mais aussi d'elle-même. Cette rigueur a été marquante, et toute l'équipe a vraiment apprécié de collaborer avec elle.

Le cadre d'un spectacle à la mi-temps du Super Bowl est particulier et nécessite un temps d'installation réduit. Le facteur de risque était-il élevé?
Il y a un certain facteur de risque, mais, cette année, nous avons eu la chance de travailler dans un environnement contrôlé au stade Lucas Oil, un édifice fermé. Non seulement nous savions qu'il allait faire beau, sans vent ni pluie, mais il y avait des possibilités d'installation de technologies beaucoup plus intéressantes du fait d'avoir un toit sous lequel travailler. 

Quel bilan dressez-vous de l'événement?
Nous allons laisser les gens de l'industrie et nos partenaires voir ce qu'ils en pensent. De notre côté, nous sommes très satisfaits et fiers du travail accompli. Pour Moment Factory, c'est une belle visibilité à l'international et, pour l'industrie, c'était l'occasion de démontrer notre capacité à réaliser un projet d'une telle ampleur à l'intérieur des contraintes de temps et de préparation qui s'imposaient.

comments powered by Disqus