La référence des professionnels
des communications et du design

Créa : « Un jury sévère, mais juste »

Pascal De Decker

Pascal De Decker, président du jury Créa 2012, revient sur les premières journées de délibérations.

Vous vouliez insister sur la transparence. Les premières journées ont-elles été concluantes?
J'en suis effectivement assez content. Concernant la thématique « no bullshit » du concours, je désirais des gens capables de repérer une grande idée tout en faisant abstraction de la politique ou des prétendues guerres entre agences. Ainsi, malgré des profils variés et des agences assez différentes, nous allons dans la même direction. C'est un jury assez sévère, mais juste. Nous avons d'ailleurs vérifié certaines pièces pour savoir quand et où elles avaient été diffusées.

Y a-t-il a une tendance qui se dessine en particulier, un type de publicité qui se démarque?
À cette étape, il est difficile de le savoir. Spontanément, je dirais que les campagnes intégrées ont tendance à ressortir du lot, plus que les coups isolés. Tant mieux, car il est plus inspirant de voir des idées capables de vivre et de se décliner sur plusieurs supports. C'est le signe que c'est une grande et bonne idée. C'est aussi une réalité du milieu. Les annonceurs désirent des opérations sur différents médias. Le tableau peut toutefois changer d'ici la fin des délibérations.

Et comment s'annoncent-elles?
Nous trions présentement les pièces. Donc, l'atmosphère est encore assez calme. Aux vues des premiers votes, c'est sûr qu'il va y avoir des discussions, mais je n'ai pas l'impression qu'il y aura de grosses chicanes. D'autant plus que nous nous sommes entendus dès le début pour garder la crème de la crème. Je ressens dans la pièce une sorte d'honnêteté. Mais qui sait, peut-être que ce soir, nous allons tous sortir avec des points de suture.

Créa est organisé par les Éditions Infopresse, en association avec l'Association des agences de publicité du Québec. Sa campagne publicitaire a été conçue par Palm+Havas, Visual Box et Zetä.

comments powered by Disqus