La référence des professionnels
des communications et du design

Deloitte : 10 prédictions pour 2012

Duncan Stewart, directeur de Deloitte Research, Canada, et coauteur des Prédictions TMT 2012

Hier, la firme a présenté à Montréal les prédictions TMT 2012, un aperçu des changements prévus dans les technologies, les médias et les télécommunications.

Voici, en résumé, les 10 principales tendances des TMT qui, selon Deloitte, auront une incidence au Canada en 2012 :

1. Des milliards et des milliards : les données massives gagnent en importance - En 2012, les « données massives » verront leur croissance et leur pénétration de marché s'accélérer, car les outils d'analytique traditionnels ne suffisent parfois plus pour traiter les renseignements enregistrés. Deloitte prévoit que plus de 90 % des entreprises figurant au palmarès Fortune 500 auront préparé d'ici la fin de l'année des projets liés aux données massives. 

2. La NFC et les appareils mobiles : des paiements et bien plus encore - Le nombre d'appareils mobiles contenant une puce de communication en champ proche (NFC), qui permet de transférer un nombre illimité de données sur une très courte distance, doublera d'ici la fin de 2012.

3. Deux tablettes valent mieux qu'une : augmentation du nombre de propriétaires possédant plusieurs tablettes - La tablette numérique a montré peu de signes de ralentissement depuis son entrée en 2010. Plus de 5 % des tablettes vendues en 2012 au Canada seront détenues par des ménages qui en possèdent déjà une. Cela se traduira probablement par la pénétration du marché des « produits achetés à de multiples reprises » la plus rapide de l'histoire.

4. Embarquez dans le rattrapage télé du navetteur - 5 % des propriétaires de téléphones intelligents plein écran et 10 % des propriétaires de tablettes utiliseront leurs appareils au moins une fois par mois pour regarder la télévision dans les transports en commun. Ce phénomène pourrait entraîner le visionnement de cinq milliards d'heures supplémentaires de télé par année dans le monde. Même si des difficultés technologiques et juridiques existent sur l'enregistrement de contenu, l'augmentation des ventes de tablettes et de téléphones intelligents, dont un environ demi-milliard trouveront preneur d'ici la fin de l'année, encouragera cette utilisation des tablettes et des téléphones intelligents. Le phénomène du rattrapage télé du navetteur dans les villes canadiennes, y compris la région de Toronto, où la congestion routière est importante, est une occasion pour les producteurs de contenu et les entreprises de publicité. Par contre, cette tendance représente une menace pour les éditeurs de journaux gratuits canadiens et les fournisseurs de consoles de jeux vidéo portables.

5. Les consommateurs braveront les difficultés économiques pour les technologies - L'augmentation des achats de téléphones intelligents, de tablettes, d'ordinateurs et de télévisions dépassera de loin les prédictions pessimistes de croissance. En effet, malgré la faiblesse de l'économie, les coûts moins élevés, de nouveaux modes de paiement et la valeur de l'achat de produits technologiques encourageront les consommateurs à acheter ces appareils.

6. Une nouvelle ère pour les publicités en ligne - Alors que le secteur publicitaire en général augmentera de 5 % cette année, les investissements liés aux publicités en ligne de marques augmenteront de 50 % pour atteindre 20 milliards $ dans le monde, à mesure que les entreprises de marketing réaliseront le potentiel de création de valeur à long terme de ces publicités sur les marques.

7. L'horaire est roi - Étonnamment, les consommateurs canadiens continueront de regarder 95 % de leurs émissions télévisées en direct ou dans les 24 heures suivant leur diffusion en 2012. Cette habitude est presque identique à celle de la dernière décennie, même si les nouveaux appareils permettent aux consommateurs d'enregistrer des émissions et de les regarder à leur convenance.

8. Les temps sont durs pour les disques durs : augmentation de l'utilisation des disques SSD - En 2009, plus de 99 % des ordinateurs portatifs et miniportatifs conservaient leurs données sur des disques durs; d'ici la fin de 2012, ce sera le cas pour seulement 85 % d'entre eux à cause de l'augmentation de l'utilisation des disques SSD.

9. La recherche sur le marketing se passera dans votre tête : les IRM et les médias - Le « neuromarketing » sera à l'avant-scène, alors que les entreprises de marketing tentent de sonder l'esprit des consommateurs grâce à l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMF). Semblable aux machines d'IRM imposantes et coûteuses utilisées dans le domaine médical, l'IRMF peut indiquer que des activités dans certaines régions du cerveau correspondent à des émotions et à des façons de penser précises. En Amérique du Nord, le neuromarketing est déjà employé par les entreprises de publicité pour modifier la présentation, voire la saveur de leurs produits, et les studios de cinéma modifient les bandes-annonces de films pour attirer l'attention de certains groupes démographiques. Considéré par plusieurs comme une méthode plus fiable que les groupes de consultation (car certaines personnes ne disent pas la vérité pendant ces séances), le neuromarketing, qui comprend aussi les outils biométriques servant à indiquer la présence de sueur sur la peau, la vitesse des battements de coeur, la respiration et les mouvements, a attiré l'attention des entreprises de publicité canadiennes, qui tentent désespérément d'obtenir un avantage concurrentiel dans le milieu de la promotion de produits.

10. Voici les limites pour les données : c'est la fin de l'Internet illimité - En 2012, plus de 100 millions d'utilisateurs d'internet supplémentaires du monde entier devront surveiller leur indicateur de connexion internet à large bande à cause de l'ajout de limites sur leur consommation pour diminuer la congestion. Les demandes de données ont déjà obligé de nombreux réseaux de téléphones cellulaires à retirer leurs offres de consommation illimitée, et une tendance semblable pourrait se dessiner en 2012 pour les connexions internet à large bande. Ces demandes augmentent de plus de 30 % par année, et la congestion lors des périodes d'affluence oblige de nombreux fournisseurs de réseaux à ralentir la cadence ou à facturer les gigaoctets supplémentaires. Les limites imposées aux réseaux mobiles ont forcé de nombreux consommateurs à transférer une partie de leur consommation sur des réseaux Wi-Fi, ce qui a augmenté davantage la pression sur les réseaux déjà congestionnés.

Pour consulter le dossier complet de Deloitte TMT 2012, cliquez ici.

comments powered by Disqus