La référence des professionnels
des communications et du design

La pub est essentielle au mandat de Radio-Canada

Une étude du Groupe Nordicité révèle que la publicité ne détourne pas le radiodiffuseur public de son mandat et qu'il n'existe aucune raison valable du point de vue de la politique publique d'éliminer la publicité de ses services de télévision. En fait, la plupart des radiodiffuseurs publics du monde diffusent de la publicité ou ont des activités commerciales.

Selon les conclusions de l'enquête, l'élimination de la publicité des services de Radio-Canada/CBC aurait un impact financier net de 533 millions $, qui se traduirait par une baisse de 160 millions $ des dépenses de programmation canadienne. À elle seule, Radio-Canada investit dans la programmation canadienne un montant aussi élevé que tous les radiodiffuseurs généralistes privés réunis (696 millions $ pour 2010).

« Les radiodiffuseurs privés et publics se font concurrence à bien des chapitres dans notre système mixte public-privé, mais chacun apporte sa contribution au système, explique Hubert T. Lacroix, président-directeur général de Radio-Canada/CBC. Le radiodiffuseur public national a accès à des revenus publicitaires qui lui permettent d'atteindre les objectifs énoncés dans la Loi sur la radiodiffusion tandis que les radiodiffuseurs privés ont notamment accès à des subventions publiques qui leur permettent de respecter les exigences de contenu canadien. La suppression des revenus publicitaires compromettrait sérieusement notre capacité à remplir notre mandat et à mettre en oeuvre les initiatives liées à notre stratégie. »

Pour consulter l'étude, cliquez ici.

comments powered by Disqus