La référence des professionnels
des communications et du design

Coke Diète et Karkwa : Publicis explique

Cliquez ici pour voir la vidéo

La semaine dernière, l'union entre la marque et le groupe a créé un véritable débat sur l'éthique artistique dans les médias et les réseaux sociaux.

Pour l'adaptation du dernier message télé de Coke Diète, Publicis Montréal a en effet utilisé la chanson Le Pyromane du groupe québécois Karkwa. Après la diffusion, plusieurs fans de la formation, sur Facebook et Twitter, ont affirmé être déçus de cette association. Ce à quoi, le chanteur Louis-Jean Cormier a répondu : « À tous ceux qui sont déçus d'entendre une chanson comme Le Pyromane en musique de fond sur une publicité télévisée de Coca-Cola, je vous souhaite de remplir votre iPhone uniquement d'artistes indépendants de fortune qui ne soignent jamais leur lendemain de veille avec un Coke. Bonne chance! » La nouvelle a par la suite fait les manchettes dans plusieurs médias, dont Le Journal de Montréal et La Presse.

Nicolas Massey, vice-président et directeur de la création de Publicis Montréal, explique : « Nous avons joint Le Pyromane à la publicité, car, en matière d'énergie, ça collait bien aux images présentées et aux valeurs de la marque. Les annonceurs qui utilisent les chansons de nos artistes ont une certaine sensibilité à notre marché, et c'est ce que je respecte. »

Du côté de Karkwa, Sandy Boutin, gérant du groupe, ajoute : « Des considérations économiques ont justifié notre décision. On ne fait pas beaucoup d'argent avec Karkwa. D'ailleurs, peu de groupes arrivent à vivre de leur musique au Québec. »

comments powered by Disqus