La référence des professionnels
des communications et du design

Les Québécois dépenseront en moyenne 673 $ pour Noël

Gaston Lafleur, président-directeur général du Conseil québécois du commerce de détail

Selon un sondage du Conseil québécois du commerce de détail sur les comportements d'achat pour les Fêtes de 2011, les Québécois dépenseront autant sinon plus que pour Noël 2010. 

L'an dernier, la dépense moyenne des ménages québécois pour cette période était de 672 $. Cette année, ce montant devrait s'établir à 673 $; cela s'explique par le fait que 75 % des Québécois pensent dépenser au moins autant qu'en 2010. Sur ce montant, l'on prévoit 60 % pour les cadeaux et 40 % pour les réceptions (nourriture, alcool, etc.).

Cette enquête met d'ailleurs en lumière que la majorité des Québécois ne laisseront ni la situation économique actuelle (59 %) ni leur état financier personnel (64 %) influencer leurs achats des Fêtes, faisant ainsi preuve d'une certaine confiance par rapport à l'économie.

Parmi la population, 22 % ont déjà amorcé leurs achats en octobre ou même avant, alors que 34 % prévoient le faire en novembre et 35 % en décembre. L'intention d'acheter lors du lendemain de Noël augmente par rapport à 2010, passant de 10 % à 13 %.

Quant aux lieux et aux types d'achats, 53 % des Québécois prévoient faire leurs achats dans les centres commerciaux et 8 % dans les grandes surfaces (10 % en 2010). Près de la moitié (44 %) offriront des cartes-cadeaux, ce qui devrait totaliser 193 millions $. Ces cartes proviendront surtout des magasins de marchandise générale, vêtements et accessoires mode, livres et disques. Par ailleurs, 14 % utiliseront internet pour leurs achats de Noël, totalisant 55 millions $.

Les cadeaux apparaissant le plus souvent sur les listes d'achats pour les Fêtes seront des jouets, vêtements, disques, DVD ainsi que jeux éducatifs et de société.

Seulement 5 % des Québécois ne comptent pas réaliser d'achats pour les Fêtes.

« Ces résultats sont encourageants, affirme Gaston Lafleur, président-directeur général du Conseil québécois du commerce de détail. Ils nous permettent de conclure que les ménages délieront les cordons de leur bourse pour les Fêtes. »

Les Fêtes sont particulièrement importantes pour les ventes. En 2011, on prévoit qu'elles atteindront au Québec 2,3 milliards $ pour Noël, soit 2 % de plus qu'en 2010.

comments powered by Disqus