La référence des professionnels
des communications et du design

Écoute en différé : un profil spécifique?

Source : BBM, Québec francophone, du 29 août au 23 octobre 2011, T2+

Jean-François Bourdeau, directeur, recherche média, de Touché! PHD, propose cette semaine une analyse sur l'écoute en différé des émissions de télé les plus populaires.

"Les personnes qui enregistrent leurs émissions préférées afin de les regarder au moment qui leur convient le mieux sont-elles les mêmes que celles qui regardent les contenus lorsqu'ils sont diffusés? En d'autres termes, les 4 % à 6 % de l'écoute télé non en direct sont-ils générés par un groupe spécifique de consommateurs? 

A priori, nous pourrions croire que les jeunes sont plus nombreux à regarder leurs contenus télévisés en différé. Cette habitude est déjà établie sur le web, où ils accèdent aux contenus désirés au moment voulu.

Nous pourrions aussi penser que les gens actifs, travaillant à temps plein et ayant des enfants, bref, ceux qui ont moins de temps et qui, au départ, consomment moins d'heures de télé au cours d'une semaine typique, sont plus enclins à enregistrer leurs émissions pour les regarder dans un moment libre.

Il n'en est rien. En fait, le profil de l'auditoire du contenu regardé en différé est un calque presque parfait de celui de l'auditoire direct. Ces résultats démontrent que chaque téléspectateur enregistre une partie de ses contenus préférés plutôt que d'avoir un consommateur type derrière l'enregistreur numérique ou le VHS."

comments powered by Disqus