La référence des professionnels
des communications et du design

George Lois, authentique Mad Man

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Toronto - « Je ne me suis jamais considéré comme un designer graphique ou un directeur de création, je suis un communicateur graphique; mon rôle est de trouver une grande idée et de la transformer en une image inoubliable qui fait vendre. »

Avec une voix trahissant quelques excès, une gouaille qui contraste avec sa silhouette voûtée et un sens de l'humour tout sauf politiquement correct, George Lois a retracé cinq décennies de design et de publicité devant un public conquis, rassemblé à Toronto pour la première journée de la conférence Design Thinkers 2011.

Publicité pour le défunt transporteur aérien Braniff mettant en scène Andy Warhol et Sonny Liston en 1967, annonces dans The New York Times pour faire libérer Rubin « Hurricane » Carter en 1975, campagne « I want my MTV » ayant permis à la chaîne de télé de réaliser un tournant en 1982, vidéoclip de la chanson Jokerman par Bob Dylan en 1983, affiche pour une partie opposant les joueurs d'échecs Garry Kasparov et Anatoly Karpov en 1990, autant de réalisations qui témoignent d'un parcours durant lequel audace et créativité ont été les maîtres-mots.

George Lois a aussi signé, de 1962 à 1972, 92 couvertures du magazine Esquire, plus engagées les unes que les autres. Le MoMA de New York les a d'ailleurs rassemblées en une exposition en 2008. « Le verbal et le visuel y sont indissociables, tout comme les paroles et la musique le sont dans une chanson », a dit à leur propos George Lois. (Cliquez ici pour voir plusieurs de ces couvertures sur le blogue de notre équipe de rédaction).

Celui surnommé l'authentique Mad Man, a conclu sa présentation en évoquant la célèbre série du réseau AMC, la façon dont il a été approché par les producteurs et son désaccord avec la manière dont la pratique de cette profession dans les années 60 a été représentée. Fidèle à sa réputation, il a lancé « Fuck you Mad Men! Wasps, racists, antisemites, misogynous, Republican sons of bitches »; puis a eu droit à une ovation!

George Lois, né en 1931, est le seul à avoir été admis à la fois aux temples de la renommée du Art Directors Club et du One Club Creative en plus d'avoir été récompensé du prix Lifetime Achievement de l'Aiga et de la Society of Publication Designers.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont The Art of Advertising, Iconic America et George Lois on the Creation of the Big Idea.

comments powered by Disqus