La référence des professionnels
des communications et du design

Mélanie Robitaille : marquée Molson

Mélanie Robitaille, chef de marque de Molson

Infopresse propose des portraits de jeunes professionnels de l'industrie à surveiller : cette semaine, focus sur Mélanie Robitaille, 29 ans, chef de marque de Molson.

« Molson, c'est un peu comme une deuxième famille », explique Mélanie Robitaille qui travaille pour le brasseur depuis 10 ans. C'est à l'été de ses 19 ans, entre deux sessions au Cégep Édouard-Montpetit, qu'elle s'est jointe à la marque. De tournées des bars avec l'escouade promotionnelle jusqu'aux loges du Centre Bell, elle a appris à se familiariser avec son futur environnement professionnel. « Les premières années, je n'avais aucune idée que j'allais y rester si longtemps. C'était d'abord mon employeur d'été, et le but était d'amasser un peu d'argent pendant mes études. Avec le temps, j'ai appris à connaître le milieu et j'ai pu bâtir un bon réseau de contacts à l'interne. Quand j'ai eu à trouver un stage à la fin de mon baccalauréat, cela a certainement aidé. » Après toutes ces années, un diplôme de HEC Montréal en marketing et quelques autres postes à l'interne, elle est maintenant chef de marque pour Molson Export et Molson Dry, et gère sa propre équipe. Planification, stratégie, identification des publics, compétiteurs, partenaires; tout ce qui touche à l'image de ces produits passe entre ses mains. L'union avec Molson durera-t-elle le temps de sa vie professionnelle? « Je l'espère! Peu de marques peuvent se vanter d'avoir une histoire de 225 ans à Montréal, et c'est stimulant de contribuer concrètement à son succès. D'ailleurs, on nous laisse beaucoup de latitude pour innover, et j'y trouve encore plusieurs défis et occasions.»

En plus de ce portrait, retrouvez dans la plus récente édition du magazine Infopresse, présentement en kiosque, tous les résultats du concours Lux, un portrait du consommateur d'aujourd'hui, ainsi que le jeu du « Une minute avec » avec Ody Giroux, vice-présidente exécutive de Carat Montréal.

comments powered by Disqus