La référence des professionnels
des communications et du design

Les villes, moteurs de la créativité

Cliquez ici pour accéder au rapport offert gratuitement en ligne

À partir d'une vaste étude menée par Metro International, The Metropolitan Report dévoile l'anatomie du citoyen urbain. Ayant sondé plus de 15 000 personnes dans 30 villes et sur six continents, le journal, distribué dans plus de 100 villes, a présenté aux Montréalais les résultats de ses recherches par la voie de Wilf Maunoir, directeur de la recherche mondiale de l'entreprise.

Alors qu'au début du XXe siècle, il n'y avait que 13 % de la population qui vivait en ville, cette proportion est aujourd'hui de 51 % et croît quotidiennement au rythme de 180 000 nouveaux citadins. L'urbanisation est en pleine expansion et teinte l'évolution sociale de ses valeurs. « L'homme a créé la ville, mais, aujourd'hui, la ville façonne l'humain », dit-on d'entrée de jeu dans le rapport, qui se donne pour objectif de mesurer les similarités dans la mentalité et le mode de vie des citadins de 18-49 ans.

Divisée en quatre axes (valeurs, travail, loisirs et relations avec les médias), l'étude révèle notamment l'importance des villes comme foyer de la créativité. Curieux du monde qui l'entoure, le citadin s'inspire du milieu urbain et profite des espaces verts et de ses loisirs pour renouveler sa créativité. S'il se considère à 67 % comme une personne créative, les statistiques lui donnent raison, alors que 85 % des innovations dans le monde proviennent des 40 méga régions du monde, où réside seulement 18 % de la population globale.

Par ailleurs, l'étude souligne que les urbains se nourrissent d'actualité, mais qu'ils sont de plus en plus sélectifs à l'égard des médias. Ils passent, en moyenne, 18 minutes par jour à lire les journaux, comparativement à 111 minutes à naviguer sur le web pour s'informer. Aujourd'hui, 70 % des détenteurs de téléphones intelligents utilisent cet outil pour en apprendre sur l'actualité internationale. À Montréal, 66 % possèdent un cellulaire et 29 % n'en veulent pas, tandis que près du tiers possèdent un téléphone intelligent par rapport à 51 % qui ne souhaitent pas en avoir un. Du côté des médias sociaux, 22 % des Montréalais les utilisent plusieurs fois par semaine pour partager des liens ou des vidéos, contrairement à 33 % dans les autres grandes villes du monde.

Appelé à décrire l'état des lieux à Montréal, Wilf Maunoir la qualifie de « ville très tolérante et accueillante ». « On y retrouve un côté créatif et un fort potentiel nourri par ses deux langues ainsi que sa proximité à la fois avec l'Europe et avec l'Amérique. »

Offert gratuitement en ligne, le rapport peut être téléchargé en cliquant ici.

comments powered by Disqus