La référence des professionnels
des communications et du design

Des étudiants mènent la guérilla à #TLMEP

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Pour protester contre la hausse des droits de scolarité, des étudiants de l'Université de Montréal ont organisé un mouvement d'occupation sur le mot-clic de Tout le monde en parle, dimanche soir. Sans qu'on puisse dénombrer le nombre exact de participants, ils ont été nombreux à détourner la discussion du populaire rendez-vous dominicain pour passer leur message au public québécois.  

Utilisant au préalable l'événement Facebook Pendant Tout le monde en parle, tweetez contre la hausse!, les étudiants de la Fédération des étudiants du campus de l'U de M (Faécum) ont pu communiquer efficacement leur stratégie qui consistait entre autres à tweeter pendant les pauses publicitaires de l'émission de fausses pubs de l'établissement. Une liste de mentions susceptibles de capter l'attention y a aussi été divulguée.

« Juste avec cette page et le bouche à oreille, nous sommes passés, en trois ou quatre jours, de zéro à quelques centaines de participants, explique Stéfanie Tougas, secrétaire générale de la Faécum. Notre intention était de faire un coup d'éclat, et nous sommes satisfaits des résultats. Même si certains ont été froissés de notre occupation, nous avons reçu des encouragements de même que le soutien de plusieurs étudiants d'autres universités. »

« Au chapitre stratégique, il faut reconnaître que c'est une idée originale d'investir le rendez-vous télévisuel numéro un sur Twitter, explique Laurent Maisonnave, fondateur de Seevibes, une entreprise qui se spécialise dans l'analyse des médias sociaux. Cela dit, si plusieurs ont probablement aimé le clin d'oeil, alors qu'il s'agissait d'une initiative spontanée, on pourrait toutefois s'attendre à un mouvement contraire si ce genre d'initiative se répétait semaine après semaine. Les gens adorent communiquer, et la beauté des médias sociaux est leur ouverture, mais également leur capacité de permettre des ajustements pour qu'on puisse bloquer ce qui nous dérange. »

comments powered by Disqus