La référence des professionnels
des communications et du design

Les tendances observées au Mipcom

Anne Sweeney, coprésidente du groupe Disney/ABC, a été élue personnalité de l'année au Mipcom.

Si le numérique fut jadis perçu comme une menace pour la télé, l'avis contraire a plutôt dominé l'édition 2011 du Mipcom à Cannes. 

L'événement, marché mondial des contenus de divertissement, en était à sa 27e édition. Il a réuni, du 3 au 6 octobre, plus de 12 500 représentants de 4211 sociétés et 102 pays.

Anne Sweeney, coprésidente du groupe Disney/ABC, a souligné lors d'une allocution que les « frontières entre le contenu et la technologie s'effacent. La technologie numérique n'a pas perturbé notre activité, elle l'a transformée. Le numérique n'a pas affaibli le pouvoir de la télévision, il l'a libéré. » Toujours selon Anne Sweeney, nommée personnalité de l'année Mipcom 2011, l'auditoire global de la télé grimpera cette année à jusqu'à 3,7 milliards d'individus, et le temps de visionnement atteindra 140 milliards d'heures. 

Même son de cloche du côté de Kevin Reilly, président du divertissement de Fox Broadcasting, qui, lors d'une conférence, a avancé qu'« en définitive, les technologies d'avenir vont reposer sur la télévision. Une franchise télé suffisamment puissante peut s'adapter à toutes les technologies et à tous les comportements. Nous ne sommes plus à l'époque où la technologie devait primer sur le contenu. Nous avons besoin les uns des autres. »

Enfin, plusieurs grands studios en ont profité pour lancer à l'international de nouvelles réalisations. Parmi eux, ABC a dévoilé sa nouvelle série Missing, alors que Fox a lancé Touch, la dernière série produite par Tim Kring.

De nombreuses entreprises canadiennes étaient sur place, notamment Radio-Canada, Téléfilm Canada, TV5 Québec, Toxa, Jimmy Lee et les chaînes Télé Astral.

Pour en savoir plus sur Mipcom 2011, cliquez ici.

comments powered by Disqus