La référence des professionnels
des communications et du design

Rock & Social : oser l'audace en marketing

Octavian Mihai et Mickaël Artaut, fondateurs de Rock & Social

Infopresse présente des portraits d'entreprises qui se démarquent par leur créativité peu importe le domaine : cette semaine, focus sur Rock & Social.

Avec un champ d'activité strictement axé sur les médias sociaux et proposant un modèle de rémunération unique appelé le pay-per-success, l'agence de marketing québécoise 2.0 Rock & Social attire l'attention.
Le nom le dit : pay-per-success signifie que le client-annonceur débourse selon les résultats. Il s'agit d'un modèle élaboré par les fondateurs de Rock & Social, Octavian Mihai et Mickaël Artaut, afin de se démarquer dans l'industrie des agences. Le concept a été facile à intégrer aux médias sociaux, dans lesquels le taux de succès engrangé est aisément mesurable.

« Au début, les annonceurs nous choisissent en pensant qu'ils vont débourser moins d'argent qu'avec une agence traditionnelle, explique Octavian Mihai, coprésident et stratège. Par contre, l'on essaie de toujours dépasser les objectifs, ce qui signifie à la fois plus d'argent pour nous et une explosion des résultats pour l'annonceur. Cela indique aussi que les consommateurs sont satisfaits. »

Avec des opérations à New York, Paris et Guadalajara, au Mexique, en plus du bureau de Montréal, Rock & Social vise une mondialisation rapide, à l'image des médias sociaux.

En juin dernier, sélectionné parmi 242 candidats, le jeune dirigeant a présenté le modèle d'affaires innovateur de son agence lors d'une conférence à l'événement Internet Week de New York. « On a reçu beaucoup de commentaires positifs par la suite. Les gens nous perçoivent un peu comme des cowboys, des gars qui prennent des risques. C'est ce qu'on est! »

Vous travaillez pour une entreprise qui se démarque par ses ressources humaines innovatrices, son service à la clientèle hors de l'ordinaire ou encore son modèle de vente audacieux: écrivez-nous à redaction@infopresse.com.

Par ailleurs, retrouvez un dossier sur les entreprises créatives dans le prochain numéro du magazine Infopresse, en kiosque vendredi. 

comments powered by Disqus