La référence des professionnels
des communications et du design

Les médias sociaux, mal utilisés par les entreprises

Le principal obstacle est le manque de ressources pour en assurer une surveillance adéquate, selon une étude de Sas.

Ainsi, seulement 17 % des entreprises canadiennes publient fréquemment sur les médias sociaux, en plus de prendre connaissance de ce que les gens y disent sur leur organisation. Des 30 % de cadres qui affirment que leur organisation publie sur les médias sociaux plusieurs fois par semaine, seuls trois sur cinq prennent connaissance des discussions qui s'y déroulent. Par ailleurs, 13 % associent, pour leur part, les médias sociaux à une perte de temps et d'énergie.

« Même si la majorité des entreprises canadiennes emploient les médias sociaux, la plupart ne le font pas en associant les deux activités de base (publier de l'information et prendre connaissance de ce que les gens disent) pour établir des relations durables avec leurs clients », explique Katie Delahaye Paine, PDG de KDPaine & Partners. « La plupart des cadres comprennent que les médias sociaux peuvent avoir des retombées sur leurs affaires, mais estiment que les coûts d'une telle participation sont prohibitifs, ajoute Lori Bieda, chef exécutif, renseignement sur la clientèle, de Sas Amériques. Au début, il est avantageux d'automatiser le processus de surveillance en faisant appel à des outils logiciels analytiques de pointe permettant d'abord d'écouter, ce qui mènera naturellement à publier, puis à échanger. »

Dans leur entreprise, 24 % des participants indiquent que les stratégies et les tactiques en lien avec les médias sociaux sont établies par le chef de la direction, alors que 21 % soutiennent qu'elles le sont par le directeur des communications et 18 % par le directeur du marketing.
 
Le sondage de Sas a été réalisé en collaboration avec Léger Marketing, auprès de 1000 cadres canadiens de moyennes et de grandes entreprises, du 6 au 27 janvier 2011. Cliquez ici pour plus de détails.

comments powered by Disqus