La référence des professionnels
des communications et du design

Nathalie Collard: The Daily n'est pas le miracle attendu

Nathalie Collard
The Daily

Dans l'édition de juillet-août du magazine Infopresse, la chroniqueuse médias Nathalie Collard revient sur le premier quotidien conçu pour l'iPad.

"Les nouvelles technologies exigent de nouvelles formes de journalisme", déclarait Rupert Murdoch lors du lancement du Daily, en février dernier. Le magnat de la presse, qui s'oppose à la gratuité sur le web (l'abonnement à ses journaux en ligne est payant) aura été le premier à lancer un quotidien conçu exclusivement pour l'iPad, la tablette numérique lancée par Apple en avril 2010.

Avec The Daily, Rupert Murdoch pave la voie à la presse écrite qui voit dans l'iPad un début de solution à la crise qui la secoue. On guette les erreurs, on note les succès, The Daily servira de modèle, c'est certain.

Soyons honnêtes, jusqu'ici, l'on ne peut pas dire que l'application suscite un enthousiasme délirant. Les maniaques d'information sont déçus. Passons outre le fait que The Daily rapporte des nouvelles de New York, donc qu'il est de peu d'intérêt d'un point de vue québécois, et attardons-nous à l'application. Elle est décevante d'abord parce qu'elle ne traite aucune nouvelle en profondeur. Les photos en mettent plein la vue, la section des sports peut paraître imposante aux yeux des néophytes dont je suis, mais il manque de voix fortes dans cette publication. Il faudrait un ou deux chroniqueurs-vedettes pour attirer les lecteurs et donner un ton au Daily.

Autre détail agaçant: la multitude des éléments de navigation. Un lecteur de journal n'est pas un lecteur d'un magazine, il est dans une disponibilité d'esprit fort différent. Le matin, on a peu de temps pour s'amuser avec un carrousel, cliquer sur des photos ou regarder des animations. Et personne n'aime se demander s'il a tout lu, tout vu ou s'il a manqué quelque chose. Or, c'est l'impression que me laisse The Daily. Aurais-je oublié d'appuyer sur une pastille jaune qui cachait un reportage? Quel sentiment désagréable.

Une étude de la firme know digital auprès d'utilisateurs de l'iPad montre que les participants se divisent en deux groupes: les maniaques d'information d'une part, et les autres, moins adeptes de techno et moins assidus. Ces derniers ont adoré le Daily, trouvant là suffisamment de contenu et de divertissement sous une forme qui leur plaisait.

Rupert Murdoch aurait-il relevé son pari? En effet, lors du lancement, il avait expliqué que le Daily était conçu pour les lecteurs scolarisés et sophistiqués, qui ne lisent pas de quotidiens nationaux et qui ne regardent pas les informations télévisées. En ce sens, on pourrait dire qu'il a atteint sa cible.

Sauf que le Daily comporte encore trop de lacunes pour qu'on puisse véritablement parler d'un succès. D'abord, il ne répond pas à la délicate question de la rentabilité. Au premier trimestre, il avait perdu 10 millions$. Et plusieurs questions demeurent quant à la viabilité des applications en information. Par exemple, si l'internaute retrouve le même contenu sur le site de son journal préféré, pourquoi paierait-il pour une application? Deuxièmement, comment convaincre les annonceurs de payer aussi cher pour une publicité numérique que pour une pleine page dans un journal papier? Il y a également la petitesse du marché: pour l'instant, les propriétaires de tablettes sont encore marginaux et les applications les plus vendues demeurent les jeux. Enfin, il faut tenir compte de la marge de 30% qu'Apple se réserve sur chaque abonnement. Bref, les journaux n'ont pas le choix de développer une application s'ils veulent être dans le coup, mais leurs attentes doivent être raisonnables. Les miracles n'existent pas."

En plus de cette chronique, retrouvez dans la plus récente édition du magazine Infopresse, présentement en kiosque, un dossier sur l'avenir de la télé, un regard sur le design avec Paula Sher du studio Pentagram de New York, ainsi que le jeu du "Une minute avec" avec Marie-Josée Lamothe, vice-présidente ainsi que chef corporatif du marketing et des communications de L'Oréal.

comments powered by Disqus