La référence des professionnels
des communications et du design

Lancôme et Denis Gagnon unissent leurs forces: "Il y a un côté émotionnel, ce n'est pas juste un projet d'affaires"

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Infopresse s'est entretenu avec Élise Dufour, directrice de la marque Lancôme pour Lancôme Canada, à la suite d'une collaboration réalisée avec Denis Gagnon pour une gamme de cosmétiques.

Lancôme étant une marque internationale, quelle a été sa démarche derrière son association à une marque locale comme celle de Denis Gagnon?
Julie Tremblay, responsable des communications de Lancôme Canada, a mis au monde cette collaboration en trois étapes. La première remonte au 10e anniversaire de la marque Denis Gagnon, qui a eu lieu au Musée des beaux-arts de Montréal et pour lequel la maquilleuse officielle de Lancôme Canada, Lora Spiga, a travaillé avec Denis. Nous avons ensuite eu l'occasion de retravailler avec lui dans le cadre de Luminato, le festival des arts de Toronto, qui aura lieu en juin cette année. Cela a engendré la prochaine étape, soit la collaboration exclusive avec Denis et Lora pour une collection de maquillage Lancôme. Denis est très connu au Québec et il est un peu le chouchou de toutes les femmes qui travaillent ici. Il y avait donc un côté émotionnel, ce n'est pas juste un projet d'affaires.

Quel a été son engagement dans le projet?

Il a choisi les éléments qui allaient constituer la collection selon ses coups de foudre pour certaines nuances et certains produits. Il a également collaboré au design des emballages. Il a apporté une touche très personnelle qui rappelle son travail avec le cuir et les fermetures éclairs, sans oublier la rose de Lancôme. Le dévoilement aura lieu à La Baie avec quelques semaines de premières pour les deux dernières semaines d'août. Durant cette période, un sac dessiné par Denis Gagnon exclusivement pour Lancôme sera offert avec achat en exclusivité à La Baie, avant que la collection ne soit distribuée aux comptoirs sélectionnés Lancôme, au pays.

Les deux marques dans ce projet ont des images bien distinctes. Quel était l'objectif de les réunir?
Au départ, on parle de deux marques de luxe. C'est un peu l'ADN de chacune, avec des expressions différentes, mais qui se rejoignent. Le style de Denis Gagnon étant rock et glamour, cela se prête très bien au volet maquillage de Lancôme, qui permet, sans s'y limiter, de créer des looks de ce style. Il y a aussi des racines francophones entre Lancôme, une marque française, et Denis Gagnon un créateur francophone. C'était intéressant de faire ce mariage culturel. Ce n'était pas un critère de sélection, mais c'est devenu un point positif à l'expérience. La collaboration entre la beauté et les arts fait partie de la philosophie globale de la marque Lancôme. Ce premier rapprochement a été fait avec le photographe canadien Raphaël Mazzucco, qui avait développé une collection en décembre 2009. Il y a ensuite eu Mark Fast, le designer canadien, l'été dernier pour Luminato. Il est important pour nous de continuer à nourrir ces partenariats; par exemple, Raphaël Mazzucco a photographié la campagne de Denis Gagnon.

Comptez-vous mener un quatrième projet en collaboration avec Denis Gagnon? D'autres collaborations de la sorte sont-elles prévues avec d'autres artistes?
On va mettre à jour les deux prochains projets qui sortent en juin et en août, mais on a certains fils conducteurs avec les artistes avec lesquels nous travaillons. L'avenir le dira. Ça fait partie d'un développement qui nous tient beaucoup à coeur. Donc, nous sommes en démarquage pour d'autres occasions à venir. Il est cependant trop tôt pour les précisions, étant donné que nous avons encore beaucoup de choses à venir avec Denis cette année. Mais ces collaborations sont un cheminement qui remonte à 2009 et qui elles vont assurément s'inscrire dans le futur de Lancôme.

comments powered by Disqus