La référence des professionnels
des communications et du design

Vidéotron et Sid Lee couronnées du Grand Prix Strat 2011

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Bleublancrouge, Cossette, Cartier, Lg2, Phéromone et Sid Lee ont été récompensées, hier soir, lors de la cinquième édition du concours Strat de l'Association des professionnels de la communication et du marketing (APCM), qui a également fait connaître les professionnels "exSTRATordinaires".

Le "Grand Prix Strat" et le "Strat Impact" sont allés à Sid Lee et à Vidéotron, qui ont positionné l'entreprise "comme chef de file incontesté des télécommunications en passant d'une plateforme publicitaire à une plateforme communicationnelle".

Le ministère de la Santé et des Services sociaux, Cartier communication et Virus ont reçu le "Strat Créativité" pour la campagne des ITSS "Rien à voir". Le "Strat Audace" a été décerné à la campagne de notoriété de l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés et Bleublancrouge. Le prix "Innovation" est allé à l'opération "Le Bourgeois gentilhomme sur Twitter" du Théâtre du Nouveau Monde et Phéromone. Cossette et Sherwood, ainsi que Groupe Librex et Lg2, ont, pour leur part, gagné les prix "Efficience" et "Coup de coeur".

Nouveauté cette année, le gala a introduit un volet grand public, l'exSTRATordinaire, dont l'objectif est de mettre en valeur des professionnels de l'industrie dans les catégories "Agence", "Annonceur-Client direct" et "Prestataire de services". Jean-Michel Ghoussoub, coprésident d'Uranium Interactive, Stéphane Gagnon, premier vice-président, marketing et gestion de produits, de la Banque Laurentienne, et Jean-François Ouellet, professeur de HEC Montréal, se sont illustrés en 2010 par leur audace, leur leadership ou leur sens stratégique.

Enfin, le Défi Marketing TD Assurance et la compétition de la Relève publicitaire ont respectivement été remportés par l'équipe Laser Marketing de l'ESG Uqam et par l'équipe Têtu, également de l'Uqam.

L'événement se tenait à guichets fermés à l'hôtel Hyatt-Complexe Desjardins.

comments powered by Disqus