La référence des professionnels
des communications et du design

Portfolio Night 9: Speed Dating avec André Paradis de Bos

André Paradis
Cliquez pour visionner la vidéo annonçant la soirée sur le site de l'événement

À l'occasion de la soirée Portfolio 9, le 26 mai chez Bos, André Paradis, concepteur-rédacteur de l'agence, qui participera à l'événement, répond aux questions d'Infopresse sur ce qu'il faut dire ou faire et ne pas faire durant la soirée.

Peut-on prendre un verre de vin ou une bière avant de commencer?
Bien sûr! Mais il est formellement interdit de le boire. Il faut le transporter toute la soirée sans y toucher. En réalité, chaque junior est évalué à sa consommation d'alcool: l'histoire des portfolios n'est qu'un alibi. Néanmoins, il est vivement conseillé d'apporter des consommations aux directeurs de création (bien que ma faveur aille aux enveloppes brunes gonflées de petites coupures américaines).

Quelle est la chose à ne pas dire en ouvrant son portfolio?
Des excuses. Si vous avez envie de vous excuser d'une pièce, en tout ou en partie, virez-là. Elle pollue le reste de votre portfolio. Autres irritants; la flatterie, les avances sexuelles (bien que), faire de la survente. Rendu là, c'est à votre dossier de parler. Une bonne annonce ne doit pas être expliquée. Le pire: mettre dans son portfolio une pièce où votre contribution est mineure ou nébuleuse. C'est, au mieux, un manque d'amour-propre, au pire, de la fraude.

Que fait-on si ça ne clique pas entre le directeur de création et le junior?
Si, en 15 petites minutes, vous n'arrivez pas à trouver une façon de "connecter" avec le directeur de création, je ne donne pas cher de votre peau devant un client-annonceur. Cherchez la critique. Tentez de savoir pourquoi ça ne clique pas. Si ça ne fonctionne toujours pas, parlez du Plan Nord. Ou buvez; dans ces cas là, c'est permis.

Une chose méchante que vous avez déjà dite à un participant ou entendue envers lui?
Aucune. Jamais. Une fois, j'ai dit à quelqu'un "Je ne crois pas que tu sois fait pour pratiquer ce métier". J'y ai déployé des trésors de diplomatie, mais en bout de piste, je me suis assuré d'être clair et de lui proposer des options. Car la chose la plus méchante qu'un directeur de la création puisse faire est de ne pas avoir le courage de dire la vérité. Laisser ses illusions à un jeune qui fait fausse route, c'est à la limite cruel. Cela dit, j'assiste aux soirées Portfolio depuis le début, et jamais je n'ai entendu parler de méchanceté. Chaque rencontre est empreinte du plus grand respect. Et cela implique avant tout un devoir d'honnêteté, de part et d'autre.

Que faire si l'on me donne des avis contradictoires au cours de la soirée?
S'habituer. Vous entendrez toutes sortes de choses définitives sur votre travail. Et tout le monde ne peut avoir raison. Grattez. Confrontez les contradictions et faites-vous une tête. Même Roger Gariepy peut se tromper. En fait, non. Roger ne se trompe jamais. C'est mon boss quand même.

Qui rappelle qui après? Le junior rappelle ou il attend?
Il attend. Et s'il attend plusieurs mois, il se pose des questions.

comments powered by Disqus