La référence des professionnels
des communications et du design

Caroline Robert: talent multidisciplinaire

Infopresse propose des portraits de jeunes professionnels de l'industrie à surveiller: cette semaine, focus sur Caroline Robert, 28 ans, designer.

Sélectionnée comme l'un des six jeunes talents émergents à surveiller en 2011 par le magazine britannique "Creative Review", Caroline Robert est une passionnée de design. "Si je travaillais seule chez moi, il y aurait des risques que je n'arrête jamais, quitte à sauter des repas!", dit-elle.

Française d'origine, elle est établie à Montréal depuis trois ans. Quelques expériences ici, dont un stage au sein de l'ancien studio Bongolem, qui lui a permis de connaître le spécialiste de l'interactif Vincent Morisset, avec qui elle collabore désormais pour de nombreux mandats, l'on convaincue de son affection pour le Québec. C'est d'ailleurs grâce à sa dernière collaboration avec lui pour la pochette de l'album "The Suburbs" d'Arcade Fire, dont elle a signé le design graphique, que cette artiste multidisciplinaire (illustration, gravure, design, photographie) a été remarquée.

Le trio de créatifs mandaté pour ce projet - le photographe Gabriel Jones, Vincent Morisset et elle - souhaitait développer une image cinématographique vraiment connectée à l'esprit de la musique du groupe montréalais. D'ailleurs, c'est en étroite collaboration avec celui-ci que la pochette a été conçue. "Nous n'étions pas seuls dans notre coin à écouter l'album et à essayer de créer quelque chose à partir de cela. Ils étaient vraiment engagés dans le processus de création."

Les huit versions de pochette ont été retravaillées par la designer avec des techniques de reprographie afin de donner un effet vieilli aux images originales, prises à Houston. Elle a aussi rédigé à la main le texte sur celles-ci pour un effet davantage personnel.

En plus de poursuivre les collaborations avec le groupe, Caroline Robert oeuvre actuellement à un projet pour l'ONF, toujours avec Vincent Morisset, à mi-chemin entre court-métrage et livre interactif, où elle s'occupe de la partie visuelle: création de personnages, animations, déplacements, etc.

Cette gagnante d'un prix Lux en 2009, volet illustration, se dit à l'aise tant à l'imprimé qu'au web. "La finalité d'un projet m'importe peu, car le processus créatif reste le même à la base, soit une idée sur du papier. J'aime apprendre en expérimentant et m'adapter à de nouveaux procédés."

En plus de ce portrait, retrouvez dans la dernière édition du magazine Infopresse, présentement en kiosque, tous les résultats du concours Créa 2011, un dossier sur l'alimentation, dont une entrevue avec Ricardo Larrivée, ainsi que le jeu du "Une minute avec" avec Anastasia Simitmis, directrice, expérience utilisateur, de W.illi.am/.

comments powered by Disqus