La référence des professionnels
des communications et du design

"1,2,3... Géant", le nouveau "Passe-Partout" de Télé-Québec

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Télé-Québec a dévoilé hier, en présence de trois ministres, "1,2,3 Géant", une série quotidienne pour les enfants d'âge préscolaire diffusée cet automne.

Créée dans la foulée de la politique contre le décrochage scolaire du ministère québécois de l'Éducation, du Loisir et du Sport, "Tous ensemble pour la réussite scolaire; L'école, j'y tiens!", l'émission se veut le "Passe-Partout" d'une nouvelle génération. "Nous désirons préparer les enfants à leur entrée à l'école, particulièrement ceux provenant des milieux défavorisés, explique Michèle Fortin, présidente et directrice générale de Télé-Québec. Comme l'a été «Passe-Partout» pour une génération complète, nous voulons que «1,2,3... Géant » soit la série d'une génération entière." La production est d'ailleurs assurée par Carmen Bourassa, notamment coconceptrice de "Passe-Partout", et Lucie Veillet, toutes deux de Téléfiction, qui signe aussi la conception de "1,2,3... Géant".

La série, dont les bases ont été établies avec des experts de l'Université du Québec à Montréal, de l'Université de Montréal et de l'Université d'Ottawa, valorisera le rôle du père et l'intervention masculine dans l'éducation par le personnage principal, le géant Jean Jean. Une attention particulière sera également apportée aux capacités de langage, grâce à des comptines et des chansons, ainsi que des jeux rythmés avec les voyelles et consonnes, et un riche vocabulaire. On y mettra également de l'avant le contrôle des émotions et des comportements, la maîtrise de soi et l'apprentissage de la vie en groupe. Comédiens et marionnettes, conçues par Patrick Martel, se côtoieront dans cette série, qui se déroule dans l'univers des contes. Un site web et des activités soutiendront la série. Les émissions seront de 25 minutes.

Le ministère québécois de l'Éducation, du Loisir et du Sport finance à hauteur de 900 000$ sur trois ans la série, un montant qui provient de son plan d'action de lutte au décrochage scolaire. Parmi les autres partenaires, l'on trouve le ministère québécois de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, qui y contribue par sa subvention annuelle destinée à la programmation de Télé-Québec, et le ministère québécois de la Famille, en lien avec l'organisme Avenir d'enfants, qui fera la promotion de la série auprès de ces clientèles; ainsi que la Fondation Lucie et André Chagnon et Québec en forme. "Nous allons enrichir la portée de la série grâce à notre site web, nos publications et nos activités dans les écoles", dit Claude Chagnon, président de la Fondation Lucie et André Chagnon. GroupeMédia TFO participera aussi au financement sur trois ans, en plus de diffuser la série sur son territoire.

Le lancement s'est déroulé en présence des ministres Line Beauchamp, Yolande James et Christine St-Pierre. Cette dernière a d'ailleurs rappelé que 77% des émissions jeunesses les plus regardées au Québec pour les 2-6 ans sont diffusées à Télé-Québec.

comments powered by Disqus