La référence des professionnels
des communications et du design

Web 2.0 Expo: "Le rendement sur investissement fait figure d'innovation de l'année"

Matyas Gabor, directeur, marketing et service-conseil de W.illi.am/
Reid Hoffman, chef de la direction de LinkedIn

Matyas Gabor, directeur, marketing et service-conseil, de W.illi.am/, a assisté au récent événement Web 2.0 Expo, à San Francisco; retour sur les moments forts.

"Depuis 2007, on réunit pendant quatre jours les plus grands et les plus passionnés des nouveaux médias. C'est devenu au fil des ans La Mecque de l'industrie mondiale. L'approche n'est pas artistique mais «geek», elle n'est pas créative mais inventive. On y a vu la présentation de Facebook, alors que le monde ignorait son existence en avril 2007. Twitter s'y est ensuite dévoilé et, finalement, Foursquare. Mais cette année, la question est grande: Y a-t-il eu une grosse innovation? La Mecque californienne est-elle encore à la hauteur?
 
C'est en effet ce que les couloirs murmuraient, alors que les présentations des conférenciers ne semblaient pas révolutionnaires. Certains prédisaient même la fin de cette grand-messe. Alors que c'est tout le contraire! Nous sommes bien ici sur le terrain de l'innovation, les capitaux de risques s'y trouvent en très grand nombre et des plus dynamiques.
 
Donc, où est la grande innovation de l'année? Enfin, elle rejoint mes propres intérêts, soit le rendement sur investissement. Eh oui, les «geeks» sont devenus des hommes d'affaires! Ils savent que les modèles d'affaires de leurs propres technologies doivent se mettre en place, surtout ceux des entreprises qui développent leur marketing sur ces plateformes. D'un autre côté, je crois profondément que c'était devenu impératif. Une fracture sociale s'opère de plus en plus, et beaucoup de grandes entreprises (particulièrement en entreprise à entreprise) se questionnent encore à savoir si elles doivent entrer sur les médias sociaux. Il est donc primordial de consolider les structures de gestion avant de continuer à faire évoluer les technologies.
 
C'est ainsi que les trois sujets de l'expo se sont dessinés: monétisation des plateformes, mise en place de structures pour assurer le rendement sur investissement de vos développements sur les médias sociaux (mesure et veille) et, finalement, expérience utilisateur. Car, ici, tout le monde l'a compris: Avoir une mauvaise ou pas d'expérience utilisateur est un «bug»!
 
Au chapitre technologique, le web 3.0 est encore réapparu pour annoncer les découvertes à venir. Reid Hoffman, chef de la direction de LinkedIn, qui vient de célébrer son 100 000 000e membre, officialisait son positionnement sur ce que sera la nouvelle mouture web: «Le web 3.0, ce seront les données», a-t-il dit. En effet, ce qui m'a profondément marqué cette année est la prise de conscience de l'industrie sur la quantité de données que nous générons par nos cellulaires, médias sociaux, la web TV, nos chaussures de courses, réfrigérateurs intelligents, etc. Il devient très clair que la prochaine révolution sera dans l'utilisation, la visualisation et l'interprétation intelligente de ses données qui nous entourent en temps réels."

comments powered by Disqus