La référence des professionnels
des communications et du design

Ratatouille chez IGA: la nouvelle plateforme publicitaire

Cliquez ici pour voir la vidéo

IGA diffuse à partir d'aujourd'hui le premier message télé de sa nouvelle plateforme publicitaire, conçue par Sid Lee et réalisée en animation 3D par le studio montréalais Shed.

Le détaillant conserve la signature "Vive la bouffe", adoptée il y a trois ans, et continue de mettre de l'avant  le plaisir de manger. Les nouveaux messages se veulent toutefois très différents, par leur aspect visuel, des publicités qui précédaient. "Dans l'alimentation, les pubs vont souvent dans la tranche de vie, explique Marie Amiot, responsable du compte chez Sid Lee. Nous avons cherché à faire valoir l'offre d'IGA d'une façon différente. Avec des films qui évoquent un peu l'univers d'un «Ratatouille», l'on fait ressortir ce que vivent des clients dans le magasin, mais de façon plus vraie que nature."

Guy Terroux, vice-président, marketing, d'IGA, explique: "Au-delà de la qualité des produits, Vive la bouffe, c'est, entre autres, des services personnalisés offerts en magasin, la fraîcheur des produits, une politique d'approvisionnement de produits du Québec, des gratuités, une expérience d'achat hors du commun, les offres Air Miles, bref, la passion de la bouffe que les marchands IGA partagent au quotidien avec la clientèle."

Plusieurs messages suivront dans les prochains mois, avec des exécutions qui mettent le focus sur un aspect particulier de l'offre: boulangerie, coupes de viandes personnalisées, produits du Québec, etc. "Le recours à l'animation nous permet vraiment de magnifier sans aucune restriction les différents volets de l'offre d'IGA", dit Marie Amiot.

Annonceur: IGA
Agence: Sid Lee

À noter qu'il sera question des principaux changements et tendances dans l'alimentation, et des stratégies de certains détaillants dont IGA, dans le dossier sur l'alimentation du magazine Infopresse d'avril, distribué en primeur à la soirée des Prix Créa, et offert en kiosques peu après.

comments powered by Disqus