La référence des professionnels
des communications et du design

La guerre des satellites aux États-Unis

Les grandes manœuvres dans les services de télévision aux États-Unis se poursuivent avec l'offre publique d'échange non sollicitée lancée dimanche par Echostar sur Hughes Electronics, une filiale du constructeur automobile General Motors.

Echostar, le deuxième opérateur de télévision par satellite aux États-Unis avec plus de 5 millions d'abonnés, offre plus de 32 milliards$ (US) sous forme d'échange d'actions pour fusionner avec Hughes Electronics, qui contrôle DirecTV, le premier opérateur dans ce secteur avec environ 12 millions d'abonnés. Cette offre surprise vient contrecarrer les plans  de News Corporation, le groupe du magnat des médias Rupert Murdoch, qui cherche toujours à s'implanter sur le marché de la télévision par satellite aux États-Unis, indique une dépêche de l'Agence France-Presse reprise par Libération.

Cette offre survient également alors que les câblo-opérateurs, l'autre grand vecteur de prestation de services de télévision aux États-Unis, sont eux-mêmes en pleine bataille. AT&T, le premier groupe de télécommunications aux États-Unis, a rejeté à la mi-juillet l'offre du câblo-opérateur Comcast de racheter AT&T Broadband (bande large, haut débit), en estimant que le prix proposé ne reflétait pas la valeur de cette filiale. L'alliance de Comcast et de AT&T Broaband aurait créé le premier fournisseur américain de télévision par câble et d'accès rapide à Internet.

Charles Ergen, le PDG d'Echostar, a souligné lundi que les opérateurs de télévision par satellite restaient des nains quant au nombre d'abonnés face à leurs rivaux du câble, avec moins de 20% du marché total. C'est pour cette raison qu'il estime pouvoir obtenir l'accord des autorités antitrust américaines au rapprochement de sa compagnie avec Hughes Electronics. Selon des analystes, c'est précisément par crainte de l'opposition des autorités antitrust que General Motors a jusqu'ici plutôt réagi tièdement aux ouvertures d'Echostar.

Soucieux de conclure rapidement la vente de ses activités dans les services de satellites, le constructeur automobile américain ne veut pas s'exposer à de longues et difficiles négociations avec la Justice et les diverses commissions fédérales. Jusqu'à l'annonce de l'offre d'Echostar, tout semblait privilégier une alliance entre News Corporation et Hughes. Par une manoeuvre complexe, News Corp aurait mis en commun, au sein d'une nouvelle entité, ses propres opérations satellites dans le monde avec celles de Hughes.

GM n'a pas encore officiellement fait connaître sa réponse aux avances d'Echostar. Les actionnaires de Hughes devaient se prononcer dans les prochains jours sur le projet de rapprochement avec News Corp, un groupe très endetté, mais la prime offerte par Echostar pourrait les séduire.

Charles Ergen et Rupert Murdoch sont de plus rivaux de longue date. Un projet d'accord conclu en 1997 s'était terminé par des échanges acrimonieux entre le magnat australo-américain et le self-made man du Colorado.

comments powered by Disqus