La référence des professionnels
des communications et du design

Le Cirque du Soleil retourne dans la rue avec Safewalls

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Le Cirque du Soleil a récemment lancé le projet artistique Safewalls, qui vise à mettre en valeur le média qu'est l'affiche en s'associant avec des artistes connus d'ici et d'ailleurs. "L'affiche a été choisie comme support parce qu'elle est une richesse à exploiter, un média qui existe et qui est associé au cirque depuis longtemps", explique Yan Cordeau, directeur artistique de Safewalls.

D'abord présenté à Londres en février, Safewalls propose trois nouvelles affiches chaque mois, conçues par des artistes du "street art" et du "lowbrow", un mouvement artistique qui utilise les codes graphiques des genres populaires, comme la bande dessinée, la publicité et le graffiti. "Le projet a pour but de revenir aux origines créatives du Cirque, explique Yan Cordeau. Nous voulons percer un créneau différent de ceux des gens qui assistent déjà aux spectacles. L'image du projet doit donc correspondre à cette clientèle."

La tournée s'arrête chaque mois dans une ville où s'amorce la présentation d'un spectacle sous chapiteau du Cirque du Soleil. Elle s'installe cette semaine à Houston, où se produit Ovo. Trois nouveaux artistes à qui l'on a donné carte blanche (Shag, El Mac et Jason Limon) ont donc créé chacun une affiche, qui sera reproduite à tirage limité, signée, numérotée et vendue exclusivement sur le site web.

Par ailleurs, Safewalls a fait appel au collectif montréalais En Masse pour créer une oeuvre de 6 x 9 pieds, qui suit l'exposition ambulante partout dans le monde. "Nous nous sommes inspirés de cette oeuvre pour concevoir le site web et les pièces de communication", explique Karl-Frédéric Anctil, directeur de création et cofondateur d'Écorce atelier créatif, qui a élaboré l'identité visuelle, le site web et l'imagerie du projet.

Les prochaines villes visitées par Safewalls sont Madrid, Las Vegas et New York.

Safewalls est tiré du nom donné aux murs légalement mis à la disposition des graffiteurs.

comments powered by Disqus